Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 05:11

Construction Les maçons interrompent le travail à Berne

Quelque 700 ouvriers ont interrompu jeudi leur travail pour se rassembler sur le chantier de la gare de Berne.

L'action de protestation des maçons s'étend à la Suisse alémanique.

L'action de protestation des maçons s'étend à la Suisse alémanique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le Tessin et la Suisse romande, l'action de protestation des maçons s'étend à la Suisse alémanique. Quelque 700 ouvriers du canton de Berne ont interrompu jeudi leur travail pour se rassembler sur le chantier de la gare de Berne et défendre la retraite à 60 ans.

«Depuis ce matin, le travail s'est arrêté sur les chantiers bernois» annoncent les syndicats Unia et Syna dans un communiqué. «Les entrepreneurs veulent que la journée de travail de douze heures devienne la norme. C'est une attaque directe contre la santé des maçons», estime Stefan Wüthrich, responsable d'Unia.

Pour les deux syndicats, les maçons entendent défendre avec cette action leur convention nationale et la retraite à 60 ans. La semaine prochaine, des actions des protestations se poursuivront dans le canton de Vaud et dans les autres cantons alémaniques. (ats/nxp)

Créé: 01.11.2018, 12h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.