Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 15:24

Suisse Un maître menacé au couteau par son apprenti

Les juges de Mon-Repos se sont prononcés en appel sur le cas d'un ado de 15 ans qui avait menacé son maître d'apprentissage avec un poignard.

L'adolescent a passé 96 jours en détention préventive, puis 302 jours en observation dans une institution fermée.

L'adolescent a passé 96 jours en détention préventive, puis 302 jours en observation dans une institution fermée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation pour menaces d'un apprenti de 15 ans. Celui-ci avait brandi un poignard de 25 centimètres sous le nez de son maître. Le Ministère public des mineurs a plaidé en vain la tentative d'assassinat.

Jours purgés en trop

L'adolescent a passé 96 jours en détention préventive, puis 302 jours en observation dans une institution fermée. Après l'avoir condamné à 1 an ferme, la Cour suprême du canton de Nidwald lui a accordé une indemnité de 660 francs pour les 33 jours purgés en trop.

Selon l'arrêt de Mon-Repos publié mercredi, les journées passées en observation doivent être prises en compte «de manière appropriée». En effet, ces jours ne peuvent pas être déduits intégralement de la peine de détention, vu les différences entre ces deux régimes.

Ainsi, les week-ends que le jeune homme a passés à la maison de même que ses fugues ne peuvent pas être comptés comme jours de détention. Sur ce point, les juges fédéraux ont admis le recours du Ministère public.

Pas de tentative d'assassinat

Concernant la qualification des faits, la Haute Cour retient les menaces. Elle suit le raisonnement de la justice nidwaldienne selon lequel le comportement du condamné ne l'a pas conduit jusqu'à la tentative d'assassinat.

A la suite d'un différend sur la tenue de l'apprenti, le maître l'avait invité à quitter le centre de formation et à retourner dans son entreprise. Le jeune était revenu avec un couteau doté d'une lame de 25 centimètres et s'était dirigé vers le maître. Il avait alors hésité, tremblé, et d'autres apprentis étaient parvenus à le désarmer (arrêt 6B_1159/2018 du 18 septembre 2019). (ats/nxp)

Créé: 09.10.2019, 12h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.