Jeudi 21 mars 2019 | Dernière mise à jour 20:27

Genève Une manif kurde manque de dégénérer à Cointrin

Mardi après-midi, une manifestation non autorisée de militants kurdes a eu lieu à l'aéroport de Genève. La police a interpellé quatre personnes.

Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police a dû utiliser la manière forte pour venir à bout d'une manifestation non autorisée de militants kurdes dans le hall des arrivées de l'aéroport de Genève, mardi après-midi.

La situation a commencé à dégénérer quand ces personnes se sont retrouvées face à des familles turques qui attendaient leurs proches voyageant sur un vol de la compagnie Turkish Airlines.

Il y avait entre 30 et 40 militants kurdes, qui sont arrivés par train à l'aéroport et qui brandissaient des drapeaux, a expliqué à l'ats le porte-parole de la police genevoise Jean-Philippe Brandt. La police a dû intervenir devant le refus des manifestants à se calmer lorsque les esprits ont commencé à s'échauffer dans le hall.

La police a interpellé quatre personnes. Trois ont été relâchées et une a été prévenue d'opposition aux actes de l'autorité, a indiqué M. Brandt. Selon La Tribune de Genève, qui a révélé l'information, les Kurdes ont organisé cette action pour sensibiliser la population à la question kurde et pour dénoncer la politique du gouvernement turc dans ce dossier. (ats/nxp)

Créé: 05.01.2016, 18h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.