Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 16:57

Suisse Manifeste lancé pour la grève des femmes

Les organisatrices de la grève des femmes le 14 juin publient un document qui détaille les raisons de se mobiliser dans 5 mois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Persistance des violences sexistes et des discriminations salariales, non-reconnaissance du travail domestique: telles sont quelques-unes des raisons pour que les femmes fassent la grève le 14 juin prochain. Les organisatrices les explicitent dans un manifeste.

Le document a été publié lundi, cinq mois exactement avant la grève, qui s'inspire de celle du 14 juin 1991. Il détaille en 19 points les raisons de se mobiliser, précisent les organisatrices dans un communiqué.

Et d'ajouter: «le Manifeste prend appui sur le constat que nous toutes sommes exposées au sexisme, aux discriminations, aux stéréotypes et aux violences, sur le lieu de travail, à la maison ou dans la rue».

Congé parental

Dans le domaine du travail, les femmes demandent notamment que le secteur de l'économie domestique soit soumis à la loi sur le travail, que le temps de travail légal soit «massivement» réduit pour sortir du piège du travail partiel. Elles réclament également l'introduction d'un congé parental égalitaire et obligatoire.

«Nous refusons la hausse de l'âge de la retraite des femmes, alors que nous subissons des discriminations pendant toute notre vie active», peut-on encore lire dans le document.

Deux décès par mois

Les auteures du document s'insurgent également contre les violences sexistes, homophobes et transphobes et demandent les ressources nécessaires pour les combattre. Et de rappeler qu'en Suisse deux femmes meurent chaque mois sous les coups de leur (ex)partenaire.

D'autres revendications concernent le corps et la sexualité et comprennent le libre choix dans la reproduction, le droit à l'avortement libre et gratuit, la gratuité et le choix de méthodes de contraception et des produits d'hygiène féminine, ainsi que l'accès gratuit au traitement lors d'un changement de sexe. Tous les couples devraient en outre bénéficier des mêmes droits que les couples hétérosexuels, précise encore le document.

Le 22 septembre dernier, quelque 20'000 personnes avaient manifesté à Berne en faveur de l'égalité salariale entre hommes et femmes et contre la discrimination. Une quarantaine d'organisations étaient à l'origine de ce rassemblement. (ats/nxp)

Créé: 15.01.2019, 07h34

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.