Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 15:41

Andreas Meyer «Tout cela, ça vous marque, ça s’incruste sous la peau»

Visiblement ému après l’enterrement du jeune mécanicien tué à Granges-Marnand (VD), le patron des CFF ne se laisse pas pour autant démonter par les critiques.

Andreas Meyer veut trouver le bon équilibre entre toutes les priorités, en gardant au centre celle de la sécurité.

Andreas Meyer veut trouver le bon équilibre entre toutes les priorités, en gardant au centre celle de la sécurité. Image: François Wavre/Rezo.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vendredi, après l’enterrement du jeune mécanicien mort dans l’accident de Granges-Marnand, Andreas Meyer était visiblement sous le coup de l’émotion. «Je regrette de tout mon cœur, nous regrettons tous aux CFF, ce qui est arrivé», lâche-t-il. Et d’ajouter: «Tout cela, ça vous marque. En allemand, on dit: ça s’incruste profondément sous la peau.»

«Augmenter encore les prix me paraît difficile»

Mais le patron des CFF se ressaisit vite dès qu’il s’agit de faire face aux critiques sur la sécurité. «Cette semaine, explique-t-il, je n’ai pas eu l’occasion de beaucoup dormir. Mais quand j’ai dormi, j’ai bien dormi parce que je sais que, sous ma direction, la sécurité a été mise au centre de tous les objectifs.» Andreas Meyer rappelle surtout que la sécurité a un coût: «On peut choisir la meilleure technologie pour tout le réseau mais, à la fin, on en revient toujours à la même question: combien d’argent la Confédération peut-elle investir? La Suisse n’a évidemment pas un budget illimité. Et augmenter de nouveau fortement le prix des billets me paraît difficile.»

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

Créé: 04.08.2013, 09h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.