Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 07:48

Editorial Le message politique de la Suisse au reste du monde

Au milieu d'une planète de plus en plus anxiogène, la Suisse résiste avec son système de concordance et une stabilité plus précieuse que jamais.

«La Suisse trait sa vache et vit paisiblement... » Ces élections du 5 décembre ont montré que le vers célèbre de Victor Hugo gardait encore toute sa saveur symbolique.

«La Suisse trait sa vache et vit paisiblement... » Ces élections du 5 décembre ont montré que le vers célèbre de Victor Hugo gardait encore toute sa saveur symbolique. Image: istock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La Suisse trait sa vache et vit paisiblement. Sa blanche liberté s’adosse au firmament...» Dans la «Légende des siècles», ces vers de Victor Hugo ont vieilli dans la forme, mais restent d'actualité dans cette journée du 5 décembre, qui a vu deux femmes élues au Conseil fédéral. Cette double élection a été l'occasion de manifester une «suissitude paisible» au milieu d'un monde en crise.

«Où il n'y a pas de chômage, il y a de l'ordre», a déclaré Johann Schneider-Ammann dans son discours d'adieu. Tout le monde a compris son clin d’œil à nos voisins français secoués par une révolte sociale inédite depuis 50 ans. D'une manière générale, l'actualité mondiale est anxiogène. Entre pressions migratoires, guerres civiles, assassinats de journalistes, régimes autoritaires, populisme, vandalisme, réchauffement climatique, ce sont pas les sujets qui manquent pour trouver le monde en déliquescence.

La Suisse, «une oeuvre d'art»

Dans son discours, Doris Leuthard s'est félicitée de vivre dans un pays avec un Etat de droit, le respect de la parole donnée, le respect de l'autre, la volonté du compromis, etc.. Toutes ces valeurs résonnaient comme un message lancé au monde sur les secrets d'une culture pacifique pour résoudre les problèmes. La Suisse est «une oeuvre d'art» a dit aussi le ministre bernois sortant. Il aurait dû ajouter, une oeuvre d'art en progrès, jamais terminée.

La petitesse du pays, sa diversité et son fédéralisme historique permettent de créer cette harmonie microcosmique, qui n'est évidemment pas applicable partout sur la planète. Hélas, la Suisse ne représente qu'un millième de l'humanité... Mais, même dans un si petit territoire, la représentativité des populations est la clef de voûte du système. Les élections du jour ont montré une fois de plus que la concordance était fondamentale pour conserver l'équilibre et valoriser les minorités.

Un système sans fin

En cette année 2018, la Suisse commémore aussi les cent ans de la représentation proportionnelle (que réclament par exemple les «gilets jaunes» en France). A Berne, les majorités se créent au fil des alliances sur les dossiers. L'opinion évolue sur tel ou tel sujet. Certes, le système suisse demande de la patience, ne répond pas forcément aux frustrations immédiates, mais il est sans fin. Il ne repose jamais durablement sur la victoire de l'un sur l'autre. Si perdant il y a, la revanche dans les urnes n'est jamais loin.

(Le Matin)

Créé: 06.12.2018, 07h47

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.