Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 08:41

Record Plus d'un million de personnes à l'hôpital en 2013

Les hôpitaux suisses ont traité un nombre record de patients en 2013: pour la première fois, plus d'un million de personnes ont séjourné dans une clinique, soit près de 12% de la population.

En revanche, la durée moyenne d'hospitalisation dans les hôpitaux de soins aigus est en léger recul.

En revanche, la durée moyenne d'hospitalisation dans les hôpitaux de soins aigus est en léger recul. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La chirurgie, la médecine interne et les divisions psychiatriques - notamment pour des dépressions - ont été les plus sollicitées cette année, alors que la fréquentation des hôpitaux bat des records.

Au total, les hôpitaux ont soigné 1'014'077 personnes. Ce chiffre correspond à 12,6 millions de journées d'hospitalisation, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Par rapport à l'année précédente, il y a eu plus de journées d'hospitalisation en réadaptation et en psychiatrie ( 3,3% et 2,6%) et en chirurgie ( 0,9%), mais moins en médecine interne (-0,6%) et en gynécologie (-1,6%), et ce malgré un nombre plus élevé de naissances.

La durée moyenne d'hospitalisation dans les hôpitaux de soins aigus est en léger recul à 7,4 jours. Elle se chiffrait encore à 8,5 jours il y a 10 ans. Dans les cliniques psychiatriques, elle a atteint 37 jours (2003: 42) et dans les cliniques de réadaptation, 24 jours (2003: 25).

Articulations et dos

Les maladies du système ostéo-articulaire et des muscles (arthrose, problèmes d'articulation et de dos) ont été les causes les plus fréquentes d'hospitalisation (178'000 cas). Les blessures arrivent en deuxième position (172'000 cas), devant les maladies de l'appareil circulatoire (147'000 cas).

Un nombre plus élevé de femmes que d'hommes a été traité pour des troubles du système ostéo-articulaire. Dans le cas des maladies du système circulatoire, le rapport entre les sexes est inversé. Les troubles mentaux ou du comportement (y compris les démences et la schizophrénie) ont occasionné 93'000 hospitalisations.

Dépressions

A l'origine de plus 26'000 hospitalisations - chiffre jamais égalé jusque-là -, les troubles affectifs, notamment les dépressions, ont représenté le groupe de diagnostics le plus important, souligne l'OFS.

Le taux de césariennes (33,3%) a marqué un léger recul par rapport à l'année précédente. Il était le plus élevé dans le canton de Zoug (41%) et le plus bas dans le canton du Jura (19%).

En Suisse, le poids moyen à la naissance est de 3283 grammes. Les enfants nés au Tessin (3209 g) et en Valais (3211 g) ont le poids à la naissance le plus faible, tandis que les nouveau-nés des cantons de Schaffhouse (3335 g) et de Thurgovie (3332 g) sont les plus lourds. La répartition par canton des nouveau-nés selon leur poids est identique à ce qu'elle était les trois années précédentes.

En 2013, 289 établissements hospitaliers ont été dénombrés en Suisse, dont 19 maisons de naissance. Ces établissements sont des entités juridiques et se répartissent sur 571 sites dans l'ensemble du pays.

Dans 20% des cas, les sites ne proposent que des soins ambulatoires, 8% ont une offre exclusivement stationnaire et le reste combine les deux types de prestations. 81% des sites avec une offre uniquement ambulatoire sont rattachés à une clinique psychiatrique.

190'000 employés

Le secteur hospitalier suisse employait 190'373 personnes en 2013. Cet effectif représentait 148'430 équivalents plein-temps, soit 3% de plus que l'année précédente. 78% des emplois se répartissaient entre les 112 hôpitaux de soins généraux.

Les charges d«exploitation des établissements hospitaliers ont augmenté de 3,7% en 2013 par rapport à l'année précédente pour atteindre 26,4 milliards de francs. Les charges salariales représentent environ 50% des charges d'exploitation.

(ats/nxp)

Créé: 20.11.2014, 11h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.