Mercredi 8 avril 2020 | Dernière mise à jour 08:09

Télécommunication Mobilezone ne proposera plus les produits Salt

Mobilezone a nettement accru ses résultats au premier semestre 2016. L'entreprise a cependant fait le tri dans ses clients.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le prestataire zurichois de services de télécommunications a vu son bénéfice net progresser de 17,2% sur un an, à 12,3 millions de francs. Il a par ailleurs décidé de ne plus proposer de produits de l'opérateur vaudois Salt.

Le chiffre d'affaires a bondi de 71% à 523,4 millions de francs, indique vendredi le groupe zurichois dans un communiqué. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a gagné 27,7%, à 18,3 millions de francs. Cette forte progression est portée par les activités de l'allemand einsAmobile, racheté en mars 2015.

Ecarts stratégiques

Au niveau stratégique, Mobilezone a décidé de se concentrer sur les opérateurs Swisscom, Sunrise, UPC et TalkTalk. Elle ne propose ainsi plus de produits de l'opérateur mobile de Renens (VD) Salt, arguant que les stratégies commerciales des deux groupes étaient «trop différentes» pour pouvoir proposer aux clients des produits «attrayants».

Pour rappel, Salt avait souligné lors de la publication de ses résultats 2015 avoir lancé de nouveaux abonnements, qui ont permis d'acquérir de nouveaux clients dès l'automne 2015. Ses investissements dans la distribution avaient été renforcés, et les partenariats les moins rentables non reconduits.

L'ex-Orange avait changé en avril 2015 sa raison sociale et sa marque pour adopter celles de Salt Mobile et Salt, après avoir été formellement repris en février 2015 par la holding personnelle NJJ Capital de l'investisseur français Xavier Niel.

Le chiffre d'affaires du numéro trois des télécommunications en Suisse a fléchi de 2,4% en 2015, à 1,28 milliard de francs. A fin décembre, Salt recensait 2,02 millions de clients, un nombre en contraction de 6,6% sur un an.

Activités en ligne à développer

Pour Mobilezone, le contexte de marché dans les ventes au détail et sur le marché du commerce interentreprises (B2B) reste un beau défi à relever en Suisse.

Les activités en ligne, mais aussi les affaires de gros en Allemagne, ont, elles, enregistré des résultats record au premier semestre. Mobilezone relève ainsi avoir conclu 90'000 contrats de téléphonie mobile en ligne en Allemagne, contre 50'000 une année auparavant. Il tente de reproduire depuis mai cette «expérience» réussie en Suisse.

Services en baisse

Par segment, les Opérations commerciales ont augmenté leur chiffre d'affaires de 82%, à 489,1 millions de francs. L'EBIT a dans ce secteur augmenté de 39,8%, à 12,9 millions, principalement du fait des résultats en Allemagne.

La division des Prestations de services a vu son chiffre d'affaires reculer de 7%, à 34,3 millions de francs. L'EBIT a aussi diminué, de 12,5% à 3,1 millions.

Les ventes et l'EBIT de l'opérateur TalkTalk sont pour leur part inférieurs aux chiffres de l'exercice précédent, note Mobilezone, sans donner plus de précisions sur ces deux données.

Dans le domaine des réparations, le chiffre d'affaires a fondu de 14% après six mois en Suisse et en Autriche, avec néanmoins un résultat d'exploitation positif. La société zurichoise escompte un volume de commandes stable et une rentabilité accrue pour la suite de l'année.

Confiance de mise pour l'année

A fin juin, le spécialiste indépendant des télécommunications employait 880 collaborateurs, et comptait 128 points de vente en Suisse, ainsi que 44 en Allemagne.

Mobilezone reste confiant pour l'ensemble de l'année 2016. Le groupe établi à Regensdorf table notamment au second semestre sur le lancement d'un nouveau modèle d'iPhone, qui augmente usuellement les ventes de contrats. Les activités en ligne supplémentaires soutiendront également les ventes.

Après l'annonce de ses résultats, l'action du prestataire de services télécoms était recherchée à la Bourse suisse. A la clôture, la nominative Mobilezone s'échangeait à 13,90 francs ( 2,96%), alors que l'indice Swiss Performance Index (SPI) perdait 0,72%. (ats/nxp)

Créé: 19.08.2016, 20h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.