Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 12:00

Suisse Moins de cinémas, mais autant d'écrans

Depuis les années 60, le nombre des cinémas s'est réduit de moitié, mais pas les écrans. Les salles sont devenues plus petites.

Le nombre de salles en Suisse reste constant, autour de 600.

Le nombre de salles en Suisse reste constant, autour de 600. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les multiplexes remplacent de plus en plus les salles de cinéma uniques en Suisse. Depuis les années 60, le nombre des cinémas s'est réduit de moitié, mais pas celui des écrans. Leur nombre reste constant, autour de 600. Mais les salles sont devenues plus petites.

L'offre de films de cinéma a aussi considérablement augmenté au cours des dernières décennies, indique une étude publiée jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les cinémas projettent aujourd'hui presque deux fois plus de films qu'au milieu des années 90. Plus de 2000 films ont ainsi été projetés l'an dernier.

Augmentation de l'offre

Le nombre de premières visions a lui aussi augmenté fortement: plus de 500 aujourd'hui, soit 85% de plus qu'en 1995. Ce chiffre témoigne d'une augmentation sensible de l'offre cinématographique, mais une part importante de ces films ne font que quelques séances.

En revanche, le nombre d'entrées dans les salles obscures a chuté. Il est passé de 21 millions en 1980 à moins de 12 millions l'année passée. Le nombre d'entrées par habitant est passé de 3,3 en 1980 à 1,4 en 2018. La Suisse se situe à cet égard dans la moyenne européenne. C'est en Suisse romande que le nombre d'entrées par habitant est le plus élevé (actuellement 1,8).

Films suisses en hausse

Environ 15% des films sont des productions suisses (330 films en 2018, soit trois fois plus qu'en 1995). Ils totalisent une part de marché d'un peu plus de 6%. Mais le succès des films helvétiques dépend fortement du destin de quelques titres. Reste que, au cours des vingt dernières années, on observe une légère tendance à la hausse de la part de marché des productions suisses.

La part des films en 3D, par rapport au nombre total d'entrées, a pour sa part reculé de huit points ces cinq dernières années. L'an dernier, elle était d'environ 15%. Durant la même période, l'offre de projections en 3D a diminué: en 2014, les films en 3D représentaient à peine une projection sur cinq, contre moins d'une sur sept en 2018. (ats/nxp)

Créé: 15.08.2019, 14h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.