Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 19:20

Justice Détenu à Genève pour avoir abusé de nombreuses fillettes

Un moniteur de camps de vacances a été prévenu d'actes d'ordre sexuel sur près d'une vingtaine de mineures, âgées entre 4 et 12 ans.

Le trentenaire a sévi sur une vingtaine de fillettes, âgées entre 4 et 12 ans.

Le trentenaire a sévi sur une vingtaine de fillettes, âgées entre 4 et 12 ans. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, un moniteur de camps de vacances a été prévenu d'actes d'ordre sexuel sur près d'une vingtaine de mineures, âgées entre 4 et 12 ans. L'homme a été interpellé pour ces faits en février 2018 et se trouve actuellement en détention provisoire.

L'existence de cette procédure pénale, révélée mardi par la «Tribune de Genève» et «24 Heures», a été confirmée à Keystone-ATS par le porte-parole de Ministère public genevois Henri Della Casa. Le prévenu devra se soumettre à une expertise psychiatrique, qui a été ordonnée par la procureure à qui le dossier a été confié.

Selon les deux journaux, le moniteur, âgé de 35 ans aujourd'hui, travaillait à Caritas Jeunesse. Le pédophile aurait sévi pendant près de huit ans, entre 2011 et 2018. Il aurait notamment procédé à des attouchements sur ses petites victimes et aurait filmé certains de ces actes pour les diffuser ensuite sur le net. (ats/nxp)

Créé: 08.01.2019, 11h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.