Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 07:49

Suisse Le moral de paiement n'est pas au beau fixe

Quelque 92,5% des personnes interrogées dans le cadre d'une étude ont indiqué que leurs clients ont réglé leurs factures après l'échéance du délai de paiement.

La Suisse se classant troisième derrière l'Autriche et la Belgique en matière de mauvais payeurs.

La Suisse se classant troisième derrière l'Autriche et la Belgique en matière de mauvais payeurs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le moral de paiement en Suisse n'est pas au mieux de sa forme, la majorité des personnes ayant participé à un sondage enregistrant des retards de paiement. Pour une entreprise sur cinq, cette situation provoque des pertes de chiffre d'affaires.

Quelque 92,5% des personnes interrogées dans le cadre de l'étude réalisée par l'assureur-crédit Atradius, qui a publié lundi son baromètre du moral de paiement, ont indiqué que leurs clients ont réglé leurs factures après l'échéance du délai de paiement.

Ce pourcentage a reculé de 3 points de pourcentage par rapport au dernier sondage, la Suisse se classant troisième derrière l'Autriche et la Belgique en matière de mauvais payeurs.

«Cette situation provoque souvent des problèmes de liquidités, obligeant les sociétés à trouver d'autres moyens de financement pour honorer leurs obligations», a indiqué le responsable pour la Suisse d'Atradius, Mathias Freudenreich.

Pessimisme

Les entrepreneurs ne sont guère optimistes. Environ 65% des sondés ont indiqué que cette situation ne devrait pas changer dans les prochains mois et 26% tablent sur une dégradation. La durée moyenne de paiement en Suisse se situe à 36 jours.

Pour M. Freudenreich, cette situation pourrait s'expliquer par les incertitudes géopolitiques et notamment la guerre commerciale lancée par les Etats-Unis.

Atradius, qui propose notamment des solutions d'assurance-crédit et de recouvrement, réalise chaque année son sondage dans 13 pays d'Europe de l'Ouest. Pour l'édition actuelle, la société, propriété de l'assureur espagnol Grupo Catalana Occidente, a interrogé 3000 sociétés. (ats/nxp)

Créé: 29.10.2018, 11h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.