Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 13:36

Saint-Gall Les motivations du tueur de Salez restent floues

Le profil du tueur se dessine peu à peu après le drame de Salez. La presse critique le manque de réactivité de la police cantonale

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'attaque dans le train régional à Salez (SG) occupe sans surprise une bonne place dans la presse quotidienne alémanique lundi matin. Si les interrogations autour des motivations du meurtrier reviennent en boucle dans les titres outre-Sarine, certains d'entre eux abordent d'autres points.

Le quotidien saint-gallois Tagblatt se fait l'écho de critiques envers la police cantonale. Outre leur manque de réactivité, les forces de l'ordre se voient reprocher le fait d'avoir peu communiqué sur le drame et de ne pas avoir tenu informé la population.

Une police débordée?

Cette attaque remet en question la sécurité dans les trains. certains, comme Hans-Ruedi Schürch, le président des conducteurs de locomotive, demande dans 20 Minuten des mesures de sécurité «dans chaque train», mais d'autres font remarquer que la police des trains est déjà débordée.

Le Tages-Anzeiger revient sur un incident très violent qui s'est déroulé dans le train reliant Berne à Zurich dimanche après-midi. Une femme a été agressée par son conjoint saoul mais les appels des témoins à la police ferroviaire sont restés lettre morte. La centrale était en effet saturée après les évènements de Salez.

Un être asocial

Pour la Neue Zürcher Zeitung (NZZ), le drame de Salez va encore renforcer un sentiment d'insécurité qui avait grimpé après l'attaque à la hache dans un train en Allemagne. Le fait que cela se soit passé dans un petit village loin des centres habituellement plus sécurisés pourrait avoir des conséquences sur les habitants des régions.

Le Blick revient plus largement sur la personnalité du meurtrier qui a succombé à ses blessures. Agé de 27 ans, Simon habitant depuis trois ans dans un village du Liechtenstein voisin. Décrit comme un être asocial et solitaire mais calme, il faisait souvent l'objet de railleries de la part de son entourage. Son appartement a été fouillé par la police. (nxp)

Créé: 15.08.2016, 08h26


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.