Jeudi 2 juillet 2020 | Dernière mise à jour 17:11

Moutier A Moutier, l'attente des résultats a été longue

Les résultats annoncés entre 16h30 et 17h ne sont toujours pas connus. Les habitants de Moutier sauront si leur commune quitte le canton de Berne pour rejoindre celui du Jura.

L'écusson retrouve ses couleurs

L'écusson jurassien qui surplombe la Ville de Moutier a retrouvé dimanche ses couleurs d'origine. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des inconnus avaient peint des bandeaux de couleur blanche, rouge et bleu sur la crosse jurassienne et les lettres du mot «oui».

Le drapeau porte à nouveau les couleurs de l'emblème du canton du Jura. Ce symbole qui figure sur les hauteurs de Moutier a déjà été barbouillé ou recouvert de peinture à plusieurs reprises au cours des dernières années. La crosse jurassienne s'était aussi transformée en croix suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On va finir par connaître les résultats du vote français (attendus à 20h, ndlr) avant ceux de Moutier!», a plaisanté le président de l'Assemblée interjurassienne Dick Marti sur le plateau de la RTS peu avant 17h15. L'annonce des résultats est en effet retardée car le scrutin est extrêmement serré.

Peu avant 17 heures, l'ambiance montait auprès de l'Hôtel de la Gare, où sont réunis les pro-Jurassiens.

Le bureau de vote à Moutier (BE) a fermé ses portes à 12 heures Les opérations liées au dépouillement ont débuté sous l’œil des observateurs fédéraux. Au total, 32 personnes y participent. Le contrôle plus sévère des bulletins décidé par l'Office fédéral de justice (OFJ) après des soupçons d'irrégularités va retarder l'annonce du résultat attendu à présent entre 16h30 et 17h00.

Il n'y avait pas de file d'attente dimanche matin devant le bureau de vote mais un flux continu de citoyens. Des agents de sécurité, ainsi que la police cantonale bernoise étaient présents dans le bâtiment. De nombreux journalistes patientaient à l'extérieur.

Contrôles renforcés

Les contrôles ont été renforcés pour le dépouillement des bulletins de vote à la suite de soupçons d'irrégularités dans des EMS. Dix juristes supplémentaires ont été dépêchés dans la cité prévôtoise. Ces collaborateurs de l'Office fédéral de justice vont comparer la carte de légitimation avec le registre électoral. Le décompte des voix proprement dit interviendra après ce contrôle.

Les personnes chargées du dépouillement ont l'interdiction d'avoir un téléphone sur elles et de communiquer avec l'extérieur. Elles ne sont pas non plus autorisées à quitter le bâtiment.

La correspondante du quotidien Le Temps, Lise Bailat, dit n'avoir jamais vu autant de monde pour un dépouillement.

La population de Moutier (BE) saura donc en fin d'après-midi si elle quitte le canton de Berne pour rejoindre celui du Jura. L'issue de ce scrutin hautement émotionnel reste incertain. Ce vote devrait marquer la dernière étape d'un processus devant clore la Question jurassienne même si des recours sont pendants.

Votation dans le calme

La ville est divisée en deux pour éviter tout incident à l'annonce du résultat sur son appartenance cantonale. Les partisans du oui se rassembleront à l'Hôtel de la Gare, à l'est, et ceux du non au Forum de l'Arc, à l'ouest de la cité prévôtoise. A midi, près d'une centaine de personnes était déjà rassemblée devant le fief de l'Hôtel de la Gare.

Pour le moment, aucun incident n'est à signaler et aucune présence policière n'est visible dans les rues. Des barrières métalliques ont été dressées devant l'Hôtel de la Gare pour accueillir la foule des Jurassiens qui afflueront à Moutier en cas de victoire du oui.

Le maire tendu et «soulagé»

Le maire de Moutier (BE) Marcel Winistörfer attend dimanche le résultat de la votation avec une certaine tension. Il est soulagé que l'on vote enfin aujourd'hui, a-t-il confié à l'ats.

«Aujourd'hui, c'est enfin le grand jour et j'espère que la ville sera jurassienne ce soir», a dit le maire autonomiste. M. Winistorfer arborait les couleurs jurassiennes, avec une chemise blanche et une cravate rouge. Il se dit optimiste et espère passer les 55% de «oui», a-t-il glissé au Quotidien Jurassien.

Si une majorité de la population se prononce effectivement pour le changement de canton, Marcel Winistörfer veillera à prendre aussi en considération la minorité pro-bernoise. «Il s'agira de trouver les mots justes», a-t-il souligné.

Journée historique

La population de Moutier (BE) s'apprête à vivre dimanche une journée historique. L'issue de ce scrutin hautement émotionnel reste incertain. «Voulez-vous que la commune de Moutier rejoigne la République et Canton du Jura?». C'est la question qui est posée aux citoyens de la cité prévôtoise. Ce vote marquera la dernière étape d'un processus devant clore la Question jurassienne.

Moutier avec ses 7700 habitants constitue un cas à part dans le conflit jurassien. Lors des plébiscites de 1974 et 1975, qui ont abouti à la création du canton du Jura, la cité prévôtoise a choisi son maintien dans le canton de Berne. Mais depuis plusieurs décennies, les citoyens élisent des autorités autonomistes.

Arrivée de Jurassiens

La soirée risque d'être chaude si le oui devait l'emporter dans les urnes. Les milieux autonomistes estiment que plusieurs milliers de Jurassiens vont affluer dans la cité prévôtoise pour célébrer ce résultat. Le Conseil municipal leur recommande d'emprunter les transports publics.

La Ville de Moutier risque donc bien d'être paralysée par le trafic et d'être confrontée à de sérieux problèmes de parcage. La police cantonale bernoise entend faire en sorte que la circulation reste aussi fluide que possible. Elle accompagnera aussi d'éventuels cortèges.

Longue nuit

Quel que soit le résultat du vote, les Prévôtois pourront faire la fête toute la nuit. Le Conseil municipal à majorité autonomiste a décidé d'octroyer une nuit libre aux restaurants et aux bars. Les jeunes autonomistes du Rauraque avaient demandé en avril aux autorités d'autoriser les établissements à prolonger les heures d'ouverture si la Ville rejoignait le canton du Jura. (NXP avec l'ATS/nxp)

Créé: 18.06.2017, 05h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.