Dimanche 12 juillet 2020 | Dernière mise à jour 02:21

Genève Municipales: l'alliance PLR-PDC à la peine

Malgré la pandémie, le second tour des municipales se tiendra bien le 5 avril, dans le canton de Genève.

Les tensions entre les deux partis de l'Entente ne sont pas nouvelles au bout du lac.

Les tensions entre les deux partis de l'Entente ne sont pas nouvelles au bout du lac. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le second tour de l'élection des exécutifs municipaux aura lieu le 5 avril dans 21 communes genevoises sur 45, malgré l'épidémie due au coronavirus. Dans les villes, à commencer par celle de Genève, l'alliance PLR-PDC est remise en question.

En Ville de Genève, les PLR Simon Brandt et PDC Marie Barbey, arrivés cinquième et sixième au premier tour de l'élection au Conseil administratif avec 525 voix d'écart, continuent chacun de leur côté. Faute de programme commun, le PDC refuse de s'allier au MCG et à l'UDC comme le demandait le candidat PLR afin de contrer la gauche. Un accord électoral a été conclu entre le PLR, l'UDC et le MCG.

Les tensions entre les deux partis de l'Entente ne sont pas nouvelles au bout du lac. Elles avaient notamment surgi lors des élections fédérales, quand la présidence du PDC demandait, en vain, un apparentement avec les Verts'libéraux et le PBD, au détriment de l'alliance traditionnelle avec le PLR. Les votes du Grand Conseil montrent des divergences entre le PLR et le PDC sur certains sujets.

Gauche bien placée

Vu l'absence d'alliance à droite en Ville de Genève, les quatre candidats de gauche alliés au premier tour et arrivés en tête sont bien placés pour être élus le 5 avril. Il s'agit des PS Sami Kanaan, seul conseiller administratif sortant à se représenter, et Christina Kitsos et des Verts Frédérique Perler et Alfonso Gomez. Sur les cinq sièges à l'exécutif, un seul est actuellement détenu par la droite.

Au total, douze candidats sont en lice pour ce second tour dans la première ville du canton. A l'extrême gauche, Maria Perez, du Parti du travail et Pierre Bayenet, d'Ensemble à Gauche, partent toujours aussi séparément. L'UDC Christo Ivanov continue seul, tandis que le MCG maintient Daniel Sormanni et l'ex-conseiller d'Etat PDC Luc Barthassat.

Pas d'Entente

L'Entente ne fait pas non plus bloc dans d'autres villes. A Vernier, la gauche et le PLR reconduisent leur alliance pour «faire barrage aux populistes», à savoir au candidat MCG Thierry Cerutti. De son côté, le PDC Yves Magnin est toujours en lice, avec le soutien des Vert'libéraux.

A Meyrin, c'est le PDC qui s'est allié à la gauche pour présenter deux candidats sur une liste commune, après l'élection de la socialiste sortante Nathalie Leuenberger au premier tour. Le candidat PLR continue de son côté.

A Onex, le conseiller administratif sortant François Mumenthaler vient de démissionner du PLR en raison de son alliance au second tour avec une formation politique qui comprend d'anciens MCG et qui est soutenue par l'UDC. Il appelle à voter pour les candidates Vertes Mariam Yunus Ebener et PDC Anne Kleiner, la socialiste sortante Carole-Anne Kast ayant été élue au premier tour.

Recours contre le scrutin

Le Conseil d'Etat a décidé de maintenir ce second tour, malgré l'épidémie de Covid-19. Les locaux de vote seront fermés et seul le vote par correspondance sera possible. Les enveloppes devront être envoyées par la Poste le 1er avril au plus tard pour arriver à temps au Service des votations et élections ou être déposées directement au service jusqu'au 5 avril à midi.

Le canton a pris cette décision après avoir consulté tous les partis. Estimant qu'il est impossible de faire campagne dans le contexte actuel, Ensemble à Gauche et le MCG ont déposé un recours. Ils demandent à la Chambre constitutionnelle de prononcer des mesures superprovisionnelles qui permettraient le report du second tour avant même qu'une décision soit prise sur le fond. (ats/nxp)

Créé: 29.03.2020, 09h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.