Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 14:22

Genève Le Mur des Réformateurs éclaboussé de peinture

Farel, Calvin, de Bèze et Knox ont été découverts tôt ce matin recouverts de peintures vives.

Guillaume Farel, Jean Calvin, Théodore de Bèze et John Knox présentaient un visage qui a consterné les passants.

Guillaume Farel, Jean Calvin, Théodore de Bèze et John Knox présentaient un visage qui a consterné les passants. Image: Facebook/Raymond Wicky

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La photo a commencé à circuler sur les réseaux sociaux ce lundi. On y voit les statues des quatre réformateurs, Guillaume Farel, Jean Calvin, Théodore de Bèze et John Knox, ayant pris des couleurs. Du rouge, de l'orange, du jaune, du vert, du bleu et du violet, dans le même ordre que celles du drapeau arc-en-ciel.

Des policiers municipaux ont découvert le Mur des Réformateurs dans cet état ce lundi matin, à 6 h 30, explique-t-on au «Matin». Ils ont immédiatement averti le service de voirie pour venir nettoyer les malheureuses victimes. Les pots de peinture utilisés pour souiller ainsi le monument du Parc des Bastions gisaient toujours sur place. Une plainte pénale a été déposée par la Ville. Le 4 mars dernier, des activistes féministes avaient tagué le Mur, écrivant: «Où sont les femmes?»

Créé: 15.07.2019, 15h46

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.