Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 22:27

Prévention Neuchâtel satisfait de sa campagne d'achats-tests d'alcool

L'an dernier, les ventes illégales aux mineurs ont chuté à un taux de 17%, soit près de la moitié de la moyenne nationale de 2016.

Opération d'achats-tests, ici en Valais: des adolescentes vont tenter de se procurer de l'alcool dans divers débits de boissons environnants.

Opération d'achats-tests, ici en Valais: des adolescentes vont tenter de se procurer de l'alcool dans divers débits de boissons environnants. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les achats-tests d’alcool, c'est une stratégie qui fonctionne à Neuchâtel. Le principe: démasquer les restaurateurs et les commerçants qui vendent des boissons alcoolisées aux mineurs.

L'an dernier, les ventes illégales d’alcool aux mineurs ont chuté à un taux de 17%, soit près de la moitié de la moyenne nationale de 2016.

«C’est l’excellent résultat de la campagne d’achats-tests menée l’an dernier par la Ville de Neuchâtel et ses partenaires», claironnent les autorités, en précisant que ce «travail de fond» fonctionne depuis sept ans, avec à la clef une baisse de 70% des transactions illicites de près de 70%.

Acheter des spiritueux

«Il y a encore une dizaine d’années, il n’était pas rare que des jeunes de moins de 16 ans puissent se procurer de l’alcool, ou que leurs aînés de moins de 18 ans parviennent à acheter des spiritueux», rapporte la Ville de Neuchâtel.

Lors de la première campagne d’achats-tests en ville de Neuchâtel en 2012, la Croix-Bleue romande, mandatée pour réaliser ces tests, avait noté 57% de ventes illégales.

Bien ciblée

La diminution constante des ventes d’alcool aux mineurs observées lors des campagnes d’achats-tests «prouve que la stratégie mise en œuvre est pertinente et bien ciblée», selon la conseillère communale Violaine Blétry-de Montmollin, directrice de la sécurité. La moyenne nationale se situait à 32% en 2016 et à 28,7% en 2017.

La stratégie neuchâteloise repose sur trois axes: évaluation des ventes d’alcool par des achats-tests, sensibilisation et formation du personnel de vente et répression lorsque des infractions sont constatées par la police neuchâteloise.

Créé: 07.03.2019, 19h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.