Jeudi 24 janvier 2019 | Dernière mise à jour 12:54

Votations «No Billag» est une atteinte aux droits des handicapés

La faîtière des organisations de personnes avec handicap, Agile.ch, estime que l'initiative «No Billag» menace le droit à l'information des personnes handicapées.

Les sourds utilisent la fonction du sous-titrage, mis en place par l'équipe de Swisstxt, menacé par la suppression de la redevance.

Les sourds utilisent la fonction du sous-titrage, mis en place par l'équipe de Swisstxt, menacé par la suppression de la redevance. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le texte en votation le 4 mars menace le droit à l'information, à la communication et à la participation à la vie publique des personnes handicapées, estime la faîtière des organisations de personnes avec handicap, agile.ch, dans un communiqué publié ce lundi.

Si elle est privée de redevance et de son rôle de service public, la SSR ne pourra en effet plus garantir l'accès à ses programmes aux malvoyants et malentendants. Et les radios et télévisions régionales, elles aussi menacées, priveraient ces personnes d'un lien avec la vie locale.

Cette perte d'acquis contreviendrait à la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées, ratifiée par la Suisse en 2014, souligne la faîtière. (ats/nxp)

Créé: 08.01.2018, 12h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.