Vendredi 10 juillet 2020 | Dernière mise à jour 16:30

Scandale Note antisémite dans un hôtel d'Arosa

Un message demandant «aux clients juifs de prendre une douche avant d'utiliser la piscine» fait les titres de la presse israélienne. Les Affaires étrangères demandent une condamnation officielle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La note signée Ruth T. explique dans un mauvais anglais aux «clients juifs»: «S'il vous plaît, prenez une douche avant d'aller nager et aussi après. Si vous ne respectez pas la règle, je serai forcée de vous interdire la piscine».

Affichée sur un mur de l'immeuble d'appartements de location Paradies, à Arosa (Grisons), la note a été prise en photo par des clients et s'est retrouvée sur la chaîne de télévision israélienne Channel 2 et dans le «Jerusalem Post».

Du coup la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a réagi à l'affaire et demande au gouvernement suisse une « condamnation formelle».

Ruth T., qui serait la gardienne d'immeuble selon le «Blick» ou la directrice selon les médias israéliens, a pu être contactée par la Jewish Telegraphic Agency: «Le choix des mots était mauvais. On est toujours plus intelligent après.»

Elle insiste sur le fait que c'étaient systématiquement des clients juifs, dont des orthodoxes britanniques et belges, qui allaient nager sans se doucher ou en gardant leur T-shirt. Mais conclut qu'elle aurait dû mettre une note qui s'adresse à tous les clients, et pas seulement les juifs...

Créé: 15.08.2017, 12h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.