Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 07:30

Sécurité lacustre Nouveau bâtiment pour la police du lac à Portalban

La police fribourgeoise, qui se partage la sécurité du lac de Neuchâtel avec son homologue vaudoise, a inauguré une nouvelle infrastructure dans sa base.

Au total, la police fribourgeoise doit contrôler 180 km2 de surface navigable.

Au total, la police fribourgeoise doit contrôler 180 km2 de surface navigable. Image: 2018 Police cantonale Fribourg

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Police du lac fribourgeoise a inauguré mardi un nouveau bâtiment opérationnel à Portalban (FR). Elle se partage avec son homologue vaudoise l'entier de la sécurité sur le lac de Neuchâtel, les Neuchâtelois participant uniquement au financement.

«Avec ce nouvel outil de travail, la Police du lac s'estime mieux à même que jamais d'assumer sa mission de surveillance», a indiqué Philippe Allain, commandant de la Police cantonale, dans le port de Delley-Portalban. La nouvelle construction, adossée au hangar servant à la vedette Goeland, a coûté un demi-million de francs.

La Police du lac fribourgeoise assure la sécurité sur le lac de Neuchâtel, le plus grand du pays entièrement suisse, avec la police vaudoise, qui est elle est basée à Yverdon-les-Bains. Le canton de Neuchâtel finance pour sa part les services fournis par ses deux partenaires, sans disposer de forces propres.

Coopération fructueuse

«La collaboration fonctionne très bien», a souligné Pascal Lüthi, commandant de la police neuchâteloise, en marge de la conférence de presse. Côté fribourgeois, la Police du lac s'appuie sur deux permanents, renforcés à la belle saison par six à huit hommes. Tous ces membres disposent d'une formation de plongeurs.

Le bâtiment, propriété de la commune, répondra aux besoins actuels et futurs, ont relevé les responsables de la Police du lac. Celle-ci dispose, outre la vedette principale le Goeland, de plusieurs bateaux répartis dans le canton.

Au total, la police fribourgeoise doit contrôler 180 km2 de surface navigable, 6 lacs naturels, 5 lacs de barrage (Schiffenen par exemple) et 6000 bateaux immatriculés. Il faut y ajouter les 7 km du canal de la Broye, qui relie le lac de Neuchâtel au lac de Morat, 12 cours d'eau ainsi que quelques étangs et marais.

Base fixe

La Police du lac dispose d'une base fixe à Portalban depuis 1986. Dès sa création en 1974 et jusqu'en 1985, elle ne disposait que d'une place de stationnement ouverte dans le port de Delley-Portalban.

Suite au naufrage du bateau «Princesse», qui avec le temps s'était détérioré en raison d'un amarrage en extérieur à l'année, des discussions ont débuté entre autorités cantonales et communales. Un hangar à bateaux avec accès direct au lac a vu le jour à Portalban, après l'intervention du syndic de l'époque, Raymond Collomb.

Aujourd'hui, le «Goeland» est appelé à être bientôt remplacé. Quant au réaménagement inauguré mardi, il a été concrétisé en l'espace de huit mois. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2019, 18h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.