Mardi 16 octobre 2018 | Dernière mise à jour 17:02

Votation 27 novembre Nouveau sondage favorable à la sortie du nucléaire

Selon des données publiées dans la presse dominicale, le oui à l'initiative «sortir du nucléaire» sera soumise au peuple le 27 novembre récolterait 51,5%.

La centrale de Leibstadt.

La centrale de Leibstadt. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans leur majorité, les Suisses n'ont pas peur d'une catastrophe nucléaire, selon un sondage. Malgré cette confiance, ils sont majoritairement favorables à une fermeture rapide des centrales atomiques, comme le demande l'initiative du 27 novembre.

Seuls 37,3% des 1073 personnes sondées par l'Institut d'étude de marché Marketagent.com disent craindre une catastrophe nucléaire. A contrario, ils sont 54,5% à n'avoir pas peur d'un tel scénario à la Fukushima. Et 8,2% s'abstiennent, d'après le sondage paru dans l'hebdomadaire Schweiz am Sonntag.

Les Suisses favorables

Cette confiance n'empêche pas les Suisses de soutenir à 51,5% l'initiative pour la sortie du nucléaire soumise au peuple dans une quinzaine de jours. Seuls 23,9% la rejetteraient. Par rapport aux autres sondages publiés, la part des pour est clairement plus élevée, de même que celle des indécis, à 24,6%.

L'enquête a été réalisée en Suisse romande et alémanique. Mille septante-trois Suisses ont été interrogés entre le 27 octobre et le 4 novembre. (ats/nxp)

Créé: 13.11.2016, 10h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.