Jeudi 24 janvier 2019 | Dernière mise à jour 03:56

Votation 27 novembre Nouveau sondage favorable à la sortie du nucléaire

Selon des données publiées dans la presse dominicale, le oui à l'initiative «sortir du nucléaire» sera soumise au peuple le 27 novembre récolterait 51,5%.

La centrale de Leibstadt.

La centrale de Leibstadt. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans leur majorité, les Suisses n'ont pas peur d'une catastrophe nucléaire, selon un sondage. Malgré cette confiance, ils sont majoritairement favorables à une fermeture rapide des centrales atomiques, comme le demande l'initiative du 27 novembre.

Seuls 37,3% des 1073 personnes sondées par l'Institut d'étude de marché Marketagent.com disent craindre une catastrophe nucléaire. A contrario, ils sont 54,5% à n'avoir pas peur d'un tel scénario à la Fukushima. Et 8,2% s'abstiennent, d'après le sondage paru dans l'hebdomadaire Schweiz am Sonntag.

Les Suisses favorables

Cette confiance n'empêche pas les Suisses de soutenir à 51,5% l'initiative pour la sortie du nucléaire soumise au peuple dans une quinzaine de jours. Seuls 23,9% la rejetteraient. Par rapport aux autres sondages publiés, la part des pour est clairement plus élevée, de même que celle des indécis, à 24,6%.

L'enquête a été réalisée en Suisse romande et alémanique. Mille septante-trois Suisses ont été interrogés entre le 27 octobre et le 4 novembre. (ats/nxp)

Créé: 13.11.2016, 10h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.