Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:32

Canton de Vaud Nouveaux travaux à la cathédrale de Lausanne

La restauration de l'édifice entamée il y a plus de 40 ans doit être bouclée. Mais un nouveau plan de restauration est prévu jusqu'en 2029.

La molasse de la cathédrale ne vieillit pas très bien, selon le gouvernement.

La molasse de la cathédrale ne vieillit pas très bien, selon le gouvernement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil d'Etat vaudois veut boucler l'important cycle de restauration de la cathédrale de Lausanne entamé en 1972. Un nouveau programme d'interventions sur l'édifice est ensuite au programme pour les dix prochaines années.

«Nous voulons terminer ce qui n'a pas encore été fait et préparer l'avenir», a résumé jeudi le conseiller d'Etat en charge du patrimoine Pascal Broulis devant le monument gothique. Construite entre 1170 et 1235, la cathédrale de Lausanne est en «chantier perpétuel», a-t-il rappelé.

La molasse vieillit mal

Via une demande de crédit au Grand Conseil de 10,1 millions de francs, le gouvernement souhaite financer des études et procéder à plusieurs travaux de restauration de 2021 à 2024. Les façades de la tour du transept sud, plus exposées au vent et au soleil, souffrent de dégradations. La molasse s'effrite, de petits morceaux peuvent tomber. En mai dernier, des travaux urgents de sécurisation sur les parements extérieurs ont été nécessaires.

«La molasse ne vieillit pas très bien. Les pluies acides et le vent, ça creuse», détaille Pascal Broulis. A ses côtés, Yves Golay-Fleurdelys, adjoint au directeur général des immeubles et du patrimoine abonde: «On est face à un château de sable».

Reste à savoir s'il faudra remplacer ou conserver. Les avis divergent, nous l'avons déjà constaté par le passé, souligne le ministre. «Il y aura un débat sur le sujet tout au long de la restauration».

Parmi les pistes explorées pour ces travaux, le «sable armé», à savoir de la fibre de verre insérée dans des éléments de molasse, ce qui la rend plus résistante. Une expérience en collaboration avec Berne est menée en ce sens depuis environ cinq ans sur une portion de la tour inachevée.

Renvois d'eau à revoir

Parmi les autres travaux prévus: les renvois d'eau doivent être corrigés. «Lorsqu'il pleut, la façade se mouille complètement jusque dans la profondeur de la molasse», explique Yves Golay-Fleurdelys.

Point important également: les infrastructures techniques, soit les installations électriques. Elles ne sont pas adaptées aux besoins actuels et doivent être rénovées. Un montant de 300'000 francs est par ailleurs demandé pour modifier l'ameublement intérieur et installer des bancs réversibles en lieu et place des chaises.

Et après

Dans une deuxième étape courant de 2024 à 2029, le choeur de la cathédrale, la tour du transept nord et la tour inachevée seront restaurés. Pour ce faire, une nouvelle demande de crédit sera déposée. A noter que durant les travaux, le bâtiment restera ouvert et visible, a insisté le conseiller d'Etat. Le gouvernement table sur 2030 pour se pencher sur la travée centrale et la tourelle d'escalier au sud.

S'agissant de l'avenir, Pascal Broulis veut changer la donne. Passer du principe de restauration à une dynamique de conservation. «Et favoriser les interventions préventives».

Pour rappel, en 2009, la Cour des comptes avait tapé sur les doigts du canton et dénoncé des problèmes de gouvernance majeurs dans la surveillance des travaux menés ces dernières années sur cet édifice. (ats/nxp)

Créé: 15.08.2019, 12h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.