Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 07:54

Canton de Vaud Une nouvelle porcherie dénoncée à La Praz

La Fondation MART porte plainte pénale contre un producteur pour les mauvaises conditions de vie réservées aux animaux dans son élevage.

Vidéo: Fondation MART

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des scènes de cannibalisme avec des cochons cherchant à manger l'arrière-train de leur congénère.

Ce sont les images «aussi insoutenables qu’effroyables» que la Fondation MART aurait enregistrées dans une porcherie de La Praz (VD). «La moitié des autres cochons ont leurs queues rongées», explique-t-elle dans un communiqué.

Selon MART, ce type de comportement serait dû aux mauvaises conditions de vie de ces animaux au sein de l'établissement: «En surnombre, désœuvrés, victimes de la chaleur étouffante de cette troisième canicule de l’été, ces animaux deviennent tout simplement fous.»

L'éleveur conteste les faits

La porcherie appartiendrait au même producteur que la Fondation avait déjà dénoncé en septembre 2016 pour son élevage d'Echallens (VD). Cet épisode lui avait valu d'être banni des rayons de la grande distribution.

L'éleveur incriminé a depuis contesté les faits que lui reproche la Fondation. Cette dernière a porté plainte pénale pour que «les autorités vétérinaires compétentes interdisent enfin et définitivement à ce producteur de détenir des animaux.» (Le Matin)

Créé: 09.08.2017, 07h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.