Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 05:25

Genève Le complice de Maudet s'est entraîné à mentir

«Le Temps» et la «Tribune de Genève » se sont procurés les procès-verbaux des protagonistes du voyage à Abu Dhabi. Ils mettent en lumière les mensonges de Pierre Maudet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelles révélations sur le voyage à Abu Dhabi en 2015 du conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet. «Le Temps» et la «Tribune de Genève» se sont procurés les procès-verbaux des interrogatoires du 5 décembre dernier des entrepreneurs Antoine Daher et Majid Khoury, tous deux impliqués dans le financement du voyage et actuellement prévenus d'acceptation d'un avantage.

Le premier a reconnu que le voyage à Abu Dhabi n'avait pas été payé par l'un de ses amis, soit Saïd Bustany. Il a indiqué que c'est lui-même avec Pierre Maudet et son ancien chef de cabinet Patrick Baud-Lavigne qui a eu l'idée d'«inventer cette histoire», affirme-t-il en précisant: «Je l’ai fait par amitié, pour protéger Pierre. Je n’ai pas vraiment bien compris pourquoi il fallait donner cette version.»

Jeu de rôle et e-mails supprimés

Antoine Daher explique encore avoir préparé sa première audition devant la justice avec Patrick Baud-Lavigne. «On a fait un jeu de rôle. Il m’a entraîné pour que je puisse répondre sur Saïd Bustany.» L'homme d'affaires ajoute encore que l'ancien bras droit de Maudet lui avait demandé de nettoyer son ordinateur et de supprimer les e-mails sur le voyage à Abu Dhabi, «car il fallait cacher la vérité». Pierre Maudet lui aurait alors envoyé après son audition le message «Well done, Old Chap.», soit «bien joué mon vieux».

Les journaux citent encore plusieurs échanges d'e-mails concernant l'organisation et le paiement du voyage. Notamment un courrier du 1er octobre du gouvernement émirati à adressé à Patrick Baud-Lavigne qui indique que tous les frais seront pris en charge par le prince.

Quant à Majid Khoury, actionnaire majoritaire de la société Capvest, il explique que c'est lui qui a évoqué pour la première fois le voyage à Abu Dhabi et le Grand Prix et que c'est lui qui avait contacté son oncle Charbel Ghanem, dit «le Parrain», pour obtenir des invitations. Dans le procès-verbal il indique en outre que lui aussi a été sollicité pour participer au mensonge après que l'affaire soit sortie dans les médias. Patrick Baud-Lavigne et Antoine Daher lui auraient demandé de dire que le voyage avait été financé par son oncle.

Créé: 11.12.2018, 10h31


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.