Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 21:11

Tribunal fédéral L'obsolescence des iPhone ne sera pas jugée

Une organisation a été déboutée par le Tribunal fédéral pour son absence de statut d'organisation régionale ou nationale lui conférant la qualité pour recourir.

La reconnaissance publique par Apple d'un problème de batteries ne signifie pas qu'une illusion déloyale a été créée.

La reconnaissance publique par Apple d'un problème de batteries ne signifie pas qu'une illusion déloyale a été créée. Image: AFP

Galerie photo

L'iPhone fête ses dix ans

L'iPhone fête ses dix ans L'iPhone a été présenté au grand public le 9 janvier 2007 par Steve Jobs. Revivez en images les moments forts de cette aventure technologique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'association Non à l'obsolescence programmée en Suisse (NoOPS.ch) n'a pas la qualité pour agir contre Apple. Le Tribunal fédéral déclare son recours irrecevable.

NoOPS.ch avait été créée après la découverte en mars 2017 d'un logiciel d'Apple aboutissant à une dégradation des performances des batteries de certaines générations d'iPhone. Elle avait déposé plainte contre le groupe américain auprès du Ministère public genevois pour infraction à la loi sur la concurrence déloyale (LCD).

Concrètement, elle estimait qu'Apple avait créé une illusion auprès des consommateurs sur la qualité et les possibilités d'utilisation de ses téléphones. Le Ministère public avait refusé d'entrer en matière.

L'obsolescence programmée n'est pas répréhensible

Saisi d'un recours, la Cour de justice genevoise était arrivée à la même conclusion: NoOPS n'avait pas un statut d'organisation régionale ou nationale lui conférant la qualité pour recourir.

Sur le fond, les juges avaient ajouté que la reconnaissance publique par Apple d'un problème de batteries ne signifiait pas pour autant qu'une illusion déloyale avait été créée. En outre, ils constataient que la législation suisse ne réprime pas l'obsolescence programmée.

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral relève que si la justice genevoise a dénié la qualité pour recourir à NoOPS, elle n'a pas déclaré son appel irrecevable. Elle a au contraire analysé les faits dénoncés et leur qualification juridique sous l'angle de la LCD.

Dans la mesure où l'instance précédente s'est prononcée sur le fond pour dénier la qualité pour recourir de l'association, cette dernière n'a pas subi de préjudice concret et ne dispose donc pas d'un intérêt juridique à l'annulation de cette décision, conclut le Tribunal fédéral. (arrêt 6B_437/2019 du 8 août 2019) (ats/nxp)

Créé: 21.08.2019, 12h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.