Vendredi 24 mai 2019 | Dernière mise à jour 21:05

Vaud Un PLR vaudois offre une bière contre un vote

Le politicien PLR Barry Lopez veut encourager les jeunes à accomplir leur devoir civique avec une proposition qui fait jaser.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Candidat au Grand Conseil, ce Vallorbier s’est associé au pub de son village pour proposer une bière ou une boisson sans alcool à toute personne qui viendra avec son bulletin fermé dans l’établissement, neuf jours avant les élections cantonales du 11 mars. Un petit visuel publié hier sur Facebook, et créé à cet effet, montre une bonne «bibine» bien fraîche couler dans un verre. «Ton bulletin de vote contre une boisson», indique le texte. Qui précise que seules des boissons sans alcool, ou alors une bière au grand max, pourront être offertes. L’action serait donc en parfait accord avec la loi. Sauf que…

Même si le candidat et le pub n’entendent pas payer une bière aux seules personnes qui voteront pour les couleurs du PLR – raisons pour laquelle les convives sont attendus avec leur bulletin fermé – la collecte de document de vote à laquelle ils entendent se livrer est plus que limite. Barry Lopez envisage en effet de demander aux participants de poser une urne dans l’établissement, qui serait amenée par la suite aux autorités. Quelle garantie que lui ou ses amis ne l’ouvriront ou ne jetteront pas certaines enveloppes par la suite? «On est dans un village, on se connaît tous. On peut se faire confiance», plaide ce membre du comité directeur des jeunes PLR vaudois et suisses.

Pas très légal...

La confiance n’est visiblement pas un argument suffisant pour convaincre le Canton du bien-fondé de l’initiative. «Offrir un verre aux citoyens pour les encourager à remplir leur devoirs civiques, pourquoi pas. En revanche, il est totalement exclu de récolter ainsi des enveloppes de vote et de se charger pour les électeurs de les amener au bureau de vote », explique Siegfried Chemouny, du SECRI, le service responsable de l'organisation des votations et des élections dans le canton de Vaud.

L’action n’est pas non plus du goût de Francis Rapin, responsable de la ligue antialcoolique «Croix-Bleue», dans le canton de Vaud : « Ce n’est pas à cause de l’histoire de la bière, c’est simplement que j’ai une haute idée de la démocratie. Je trouve un peu tristounet qu’un vote ait symboliquement la valeur d’une boisson.»

Barry Lopez a écrit à l’Etat pour être parfaitement certain du caractère licite de son projet. Plusieurs personnes, engagées en politique ou non, critiquent son projet sur Facebook. D’autres le jugent parfaitement novateur. S’il le faut vraiment, le jeune vaudois trouvera une autre manière de s’assurer que ses convives votent, en parfaite conformité avec la loi. (Le Matin)

Créé: 17.02.2012, 16h51

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.