Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 15:20

Vaud Une oie asiatique squatte le lac Léman

Aperçu par des lecteurs, l'oiseau est présent depuis l'été dernier et échappe à toutes les tentatives de capture.

L'oie à tête rayée a visiblement l'aile blessée.

L'oie à tête rayée a visiblement l'aile blessée. Image: Reporter mobile

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce week-end, un couple se promenant au bord du lac à Saint-Sulpice (VD) a aperçu un oiseau inhabituel, nageant au milieu des cygnes. Il s'agit d'une oie à tête barrée. Et en effet, elle se rencontre surtout entre la Chine et l'Inde, étant l'une des rares espèces à survoler l'Himalaya car capable d'atteindre 10 km d'altitude.

Contacté par «Le Matin», le zoo de Servion précise qu'il ne s'agit pas de l'une de celles qu'il possède. Ses individus sont en effet éjointés: on leur a coupé le bout des ailes afin de les empêcher de voler, ce que les zoos ont le droit de faire, mais les éleveurs plus.

Pour François Turrian, directeur romand de Birdlife Suisse, de plus en plus d'oiseaux exotiques se retrouvent sur nos lacs. Par la faute d'éleveurs, amateurs de ces espèces d'ornement, mais qui ne sécurisent pas assez leur enclos. Or certaines, comme l'ouette d'Égypte, sont invasives. Si ce n'est pas le cas de l'oie à tête rayée, François Turrian regrette tout de même l'absence d'un registre pour connaître le nombres d'animaux exotiques élevés dans nos régions.

Un animal très farouche

Sauf que cette oie rayée pourrait bien avoir fait partie d'un vol migratoire (on en trouve également quelques-unes en Europe, notamment en Suède et en Belgique). Christian Jaquet, surveillant permanent de la faune dans la région, connait cette oie. Il l'a vue pour la première fois l'été dernier. Il confirme qu'il s'agit bien du même individu après avoir vu la photo, vu son aile gauche qui pend. «Je pense que c'est ce qui l'empêche de continuer sa route, elle ne peut plus voler sur de longues distances. Une blessure qui l'a certainement contrainte à interrompre sa migration.»

En revanche, l'animal peut encore s'envoler de manière à échapper à sa capture. «J'ai essayé de l'attraper plusieurs fois, mais elle est très craintive et s'éloigne à chaque fois, avant de revenir. »S'il réussit à la capturer, il la confiera à la Vaux-Lierre, à Étoy (VD), centre de premiers soins pour les oiseaux.

Créé: 22.01.2019, 06h44


Sondage

Selon vous, faut-il conserver...




Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.