Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:18

Genève Une ONG genevoise licencie 50 collaborateurs

Le CICDD a fait faillite et a dû se séparer de ses collaborateurs. Ses contributeurs ont brutalement cessé de le financer.

Ricardo Melendez, fondateur et directeur du CICDD depuis 1996.

Ricardo Melendez, fondateur et directeur du CICDD depuis 1996. Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une ONG genevoise a mis un terme fin novembre à ses activités en raison de difficultés financières. Lancé en 1996, le Centre international sur le commerce et le développement durable (CICDD) a licencié 50 collaborateurs.

Dans une déclaration sur son site internet, l'institution relève une «situation financière intenable». Elle était soutenue par les gouvernements danois, suédois, néerlandais et britannique. Selon des sources convergentes, ceux-ci ont décidé d'arrêter de manière «brutale» leur financement après les conclusions d'un audit.

Cité jeudi par le quotidien Le Temps, le chef du CICDD admet des erreurs dans la politique de l'organisation depuis deux ans mais réfute «sans aucune réserve» toute accusation de rémunérations trop élevées des dirigeants.

Parmi les six dispositifs moins dotés et les trois bureaux, celui de Bruxelles restera actif de manière séparée, affirme le quotidien. Le centre revendiquait aussi des dizaines de spécialistes qui alimentaient son dispositif. (ats/nxp)

Créé: 06.12.2018, 13h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.