Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:48

Locle (NE) Elle organise une soirée diapos WC

Grande voyageuse, Mireille Grosjean ramène de ses périples d’étranges souvenirs: des photos de sanitaires, dont les spécificités témoignent des différences culturelles entre les peuples.

«J’ai toujours d’excellentes réactions lorsque je présente cette conférence», Mireille Grosjean, voyageuse espérantophone (Image: DR)

Infos

Conférence gatuite et publique jeudi 4 janvier à 18 h 30, à la salle paroissiale du Locle, rue des Envers 34. Renseignements: 079 697 09 66

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Et si, pour changer, vous assistiez ce soir à une conférence sur les WC? C’est possible, surtout si vous êtes près du Locle (NE), nous apprenait L’Express il y a quelques jours. Mireille Grosjean va, gratuitement, tenir en haleine son auditoire en parlant de «L’eau, la douche, le bain, les toilettes, la lessive et Cie à travers le monde». Et cela à grand renfort de photos, dont plus de la moitié concernent les toilettes.

Un besoin universel

C’est peut-être incongru, mais cela fonctionne très bien. «J’ai déjà présenté cette conférence à plusieurs reprises, avec toujours d’excellentes réactions. Cela suscite la curiosité, l’amusement, mais engendre de vraies questions», explique cette habitante des Brenets (NE). Car après tout, s’il y a bien une nécessité universelle d’aller aux toilettes, cette pratique peut différer grandement suivant les endroits et les cultures. C’est au Japon que Mireille Grosjean a débuté, en 1985, une longue série de voyages qui l’emmèneront dans une cinquantaine de pays. Pratiquant l’aïkido, cette enseignante s’était donc rendue dans la mère patrie de cet art martial. «Je pensais pouvoir me débrouiller là-bas avec l’anglais, mais cela n’a pas suffi.» Si seulement il y avait un langage universel! Eh bien, il y en a un, construit précisément dans cette optique: l’espéranto. La Brenassière s’est alors empressée de l’apprendre jusqu’à devenir une espérantophone de renom qui préside aujourd’hui la Ligue internationale des enseignants d’espéranto.

52 thèmes à choix

Un titre qui lui donne encore plus d’occasions de voyager. «Je suis très souvent logée chez l’habitant. C’est comme cela que j’ai pu m’apercevoir des différences culturelles qui existent entre les installations sanitaires dans le monde. Si vous êtes dans un hôtel, les WC sont standardisés.»

C’est également au Japon qu’elle est frappée pour la première fois par le sens de l’hygiène si particulier des habitants. Notamment avec des WC bourrés d’électroniques où des jets vous lavent aux endroits judicieux. «J’ai aussi pu voir un prospectus que l’on distribue aux Japonais venant en Europe, leur expliquant notamment qu’il ne faut pas grimper sur les toilettes.»

Comme Mireille Grosjean aime prendre des photos, elle se met à immortaliser les sanitaires qui l’interpellent à travers le monde. «J’ai 198 clichés sur ce thème, avec également les différents signes utilisés dans le monde pour différencier les toilettes hommes et femmes. Mais j’utilise aussi pour mes conférences des photos envoyées par des amis ou des images trouvées sur Internet. Les WC ne sont toutefois de loin pas mon seul sujet: je photographie également des bancs, des photographes prenant des photos, des bateaux. C’est par la suite que m’est venue l’idée de regrouper tous ces clichés et de les proposer comme thèmes de conférences.»

La Brenassière met ainsi à disposition de ceux qui l’invitent une impressionnante liste de 52 sujets à choix, allant de l’esclavage à l’énergie atomique en Suisse en passant par le pacifisme au Japon. «Mais il est clair que les WC du monde attirent davantage l’attention, notamment médiatique, que le système des examens de l’espéranto», sourit-elle. D’ailleurs, c’est l’Union chrétienne de Neuchâtel groupe seniors, organisatrice de cette soirée à la maison de paroisse du Locle, qui lui a demandé de s’exprimer sur ce thème. Après tout, un regard sur le monde porté à travers des lunettes de WC, voilà un point de vue pour le moins original. (Le Matin)

Créé: 04.01.2018, 06h57

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.