Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:18

Valais Un panneau de chasse qui n'aurait jamais dû exister

Entre Vollèges et Saxon en Valais, un panneau qui était là depuis quinze ans et signalant une zone de chasse devait être enlevé par la police locale. Des inconnus l'ont scié avant.

Installé au début de la route qui mène à la Pierre-à-Voir, ce panneau artisanal est resté là durant des années, avant qu'un promeneur le dénonce.

Installé au début de la route qui mène à la Pierre-à-Voir, ce panneau artisanal est resté là durant des années, avant qu'un promeneur le dénonce. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l'Etat du Valais, les affaires de chasse rendent les responsables très chatouilleux en ce moment. Alors que le Service de la chasse est sous le feu des critiques, accusé de laxisme envers un garde-faune qui n'en fait qu'à sa tête, il montre que parfois, il sait faire respecter la loi à la lettre, fût-il passé à côté pendant des années.

S'inspirant de la France

Il y a plus d'une dizaine d'années, peut-être quinze, les chasseurs des hauts de Saxon, sous la montagne de la Pierre-à-Voir, ont installé un panneau de leur cru vers le Col du Lein à 1600 mètres d'altitude, parmi les mélèzes centenaires sur la commune de Vollèges. S'inspirant de ce qu'on peut trouver en France pour indiquer les zones de chasse, ils ont créé un panneau triangulaire signalant le danger avec un pictogramme bucolique représentant un chasseur et son chien.

Pas dans l'ordonnance

Depuis, dans ce lieu idyllique de promenade, des milliers de randonneurs, vététistes et autres alpinistes sont passés devant sans rien trouver à redire. Encore moins les employés communaux et les garde-faune qui sont passés par là. Mais, comme le révèle mardi «Rhône FM», un promeneur du dimanche s'est étonné auprès de la radio valaisanne de la présence du panneau. Contacté, le chef du Service de la chasse n'en croit pas ses yeux: «Cela ne vient évidemment pas du Service et les chasseurs valaisans sont très bien formés, il n'y a pas besoin d'avertissement». Contactée à son tour, la Police cantonale, par son porte-parole Stève Léger, est catégorique: «Au niveau de la loi, de l’ordonnance sur la signalisation routière, on ne trouve aucune trace de ce signal».

Un ou des inconnus ont scié la semaine dernière la signalisation à la base avant que la police ne s'en charge.

Une nouvelle infraction

Nous sommes donc bel et bien en présence d'une infraction au long cours, d'un détournement de la signalisation officielle, qui n'a que trop duré. Ni une, ni deux l'objet doit disparaître. La police locale est mandatée. Mais l'affaire ne pouvait pas se terminer sans une nouvelle infraction. Avant qu'elle n'arrive sur les lieux, le panneau, ainsi que celui de l'interdiction de circuler (tout à fait légal), ont été emportés, le pied scié à la base.

Evidemment, cette opération sous le nez de la force publique, devrait ouvrir une nouvelle enquête pour dégradation de la signalisation. Cette enquête pourrait bien durer encore dix ans, au rythme où la loi trouve ses marques dans ces hauteurs.

Eric Felley

Créé: 18.09.2019, 09h09


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.