Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 16:39

Protection Le «Paradis perdu» de Bienne retrouvé!

Des plantes masquaient un précieux vitrail dans un magasin de la ville. Un architecte s’en était indigné.

Le «Paradis Perdu», c'est le titre d'un vitrail signé par le peintre Lermite, dans un magasin du centre commercial de Bienne.

Le «Paradis Perdu», c'est le titre d'un vitrail signé par le peintre Lermite, dans un magasin du centre commercial de Bienne. Image: Le Matin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le «Paradis Perdu», c'est le titre d'un vitrail signé par le peintre Lermite, dans un magasin du centre commercial de la rue Ernest-Schüler, à Bienne.

L'hebdomadaire «Biel Bienne» rapporte que l'oeuvre longtemps cachée par des plantes «a été libérée à environ 80%», selon les terme de l'ancien architecte Edi Benz, fondateur de la Société d’orchestre de Bienne.

Edi Benz était indigné par le mépris affiché devant l'oeuvre signée par le peintre Lermite et réalisée par le verrier P. Kübele en 1973-1974, pour les 150 ans de l’ancienne Caisse d’Epargne. Il a précisé que Jean Schwab, président de Fondation Lermite, «luttait depuis 2012 pour le dégagement du vitrail» et que ce dernier était «comblé».

Créé: 02.11.2018, 09h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.