Mardi 26 septembre 2017 | Dernière mise à jour 21:34

Viège (VS) Parcelles peu polluées sorties du cadastre

L'Etat avance dans le dossier de la pollution au mercure par la Lonza.

«A ce jour, 48 parcelles peuvent d'ores et déjà être supprimées», selon l'Etat du Valais.

«A ce jour, 48 parcelles peuvent d'ores et déjà être supprimées», selon l'Etat du Valais. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'entreprise Lonza procédera à des investigations fines sur des parcelles considérées comme faiblement polluées au mercure dans des zones habitées à Viège et Rarogne (VS). Selon les résultats, elles seront soit assainies, soit sorties du cadastre des sites pollués.

Les investigations devraient débuter ce printemps. Elles se justifient par la forte hétérogénéité de la pollution en zone habitée, confirmée par un rapport d'experts remis le 10 février dernier au Service valaisan de la protection de l'environnement (SPE), indique mercredi l'Etat du Valais dans un communiqué.

Les investigations porteront sur une centaine de parcelles considérées jusqu'ici comme peu polluées. Elles présentent des teneurs en mercure entre 0,5 et 2 mg/kg.

«Danger résiduel minime»

Si une pollution supérieure à 2mg/kg est avérée, les parcelles seront assainies, en principe dès cet été, puis sorties du cadastre des sites pollués (CSP). Pour les autres parcelles faiblement polluées, les études de risques et l'analyse de danger menées sur la santé des habitants, les légumes et l'exposition aux poussières ont montré que «le danger résiduel est minime», précise à l'ats Joël Rossier, chef du Service valaisan de la protection de l'environnement. Ces parcelles seront donc extraites du CSP.

«A ce jour, 48 parcelles peuvent d'ores et déjà être supprimées du CSP en raison d'une forte certitude que leur pollution est inférieure à 2mg/kg. Au final, la plupart des parcelles assainies pourront sortir du cadastre des sites pollués», souligne l'Etat du Valais.

Lonza préfinancera les travaux. «Si le propriétaire d'une parcelle souhaite par exemple construire un garage, il sera tenu de déposer la terre excavée dans une décharge pour matériaux inertes», prévient Joël Rossier.

Groupement mercure satisfait

Les mesures prises sont le résultat d'un long processus exigé par l'Ordonnance fédérale sur les sites pollués. Il a fallu investiguer et clarifier les risques environnementaux, en collaboration avec l'Office fédéral de l'environnement, détaille le canton.

L'option choisie est spécifique au cas haut-valaisan. Elle satisfait le Groupement d'intérêt mercure, réunissant les personnes concernées par la pollution, qui l'a fait savoir mercredi par communiqué.

Deux motions refusées

Le Conseil fédéral juge l'inscription de tous les sites pollués au cadastre judicieux et raisonnable. Le 16 février, il a rejeté les motions du conseiller national Mathias Reynard (PS/VS) et du conseiller aux Etat Beat Rieder (PDC/VS) demandant de relever le seuil d'inscription au CSP à 2 mg/kg.

Le Conseil fédéral ne veut pas modifier la loi. «En Valais, comme il s'agit d'une pollution des sols en lien avec le canal ayant rejeté des eaux résiduaires, les règles relatives à l'inscription au cadastre des sites pollués permettent au canton de rester dans le cadre légal», indique Joël Rossier.

Les Médecins en faveur de l'environnement (MfE) estiment que les investigations ne sont pas assez poussées et pas assez fiables. Dans un communiqué ils annoncent avoir demandé à Lonza d'analyser mètre par mètre carré chaque parcelle dont il a été décidé qu'elle ne nécessitait pas d'assainissement, ou d'assainir directement toutes les parcelles. (ats/nxp)

Créé: 22.02.2017, 13h15


Sondage

"Back to School", "Sale", etc.: l'anglais utilisé dans les magasins romands vous choque-t-il?




Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.