Vendredi 19 octobre 2018 | Dernière mise à jour 23:10

Suisse Un parking presque tout en bois a vu le jour

L'ouvrage situé à Studen (BE) n'est pas encore complètement terminé mais il est déjà utilisé. Il est pour le moment unique au monde.

Le parking en bois de Studen (BE) pourra accueillir jusqu'à 2000 voitures.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plusieurs projets de parking à étages en bois avaient déjà été imaginés par le passé aux Etats-Unis, en Allemagne et en Autriche. Mais personne ne s'était encore risqué à transformer l'idée en réalité. Jusqu'à récemment: le premier parking en bois du monde a vu le jour à Studen (BE).

Dans cette localité située non loin de Bienne, l'ouvrage, pas encore complètement terminé, cache ses atouts. Le profane en construction ne verra rien de spectaculaire: trois niveaux de parking de 51 x 165 mètres, supportés par des poteaux et des poutres en bois se superposant. La construction se veut pratique jusque dans les moindres détails.

Ce minimalisme au niveau de la construction et des coûts demeure exigeant. «C'est une construction extrêmement simple», relève Stephan Zaugg, qui a conçu et produit cet ouvrage pionnier avec son entreprise de construction en bois Zaugg AG Rohrbach. Dans ce cas, cette simplicité extrême s'exprime au travers d'un investissement minimal et d'une performance maximale.

Les plafonds se composent ainsi d'épais panneaux de contreplaqués de planches mesurant dix mètres de long, montés directement sur les poutres maîtresses de cinq mètres. Les poutres supplémentaires habituelles pour de telles distances de portage manquent, ce qui, avec le nombre de liaisons, réduit considérablement le temps de montage et les coûts.

Logistique léchée

Le montage en lui-même constitue aussi une prouesse invisible. La logistique a en effet constitué un grand défi, selon M. Zaugg. Pour pouvoir construire efficacement, la production des éléments préfabriqués et leur transport jusqu'au chantier se sont faits selon un plan de route précisément respecté.

Seul «défaut» de l'ouvrage: les éléments préfabriqués et une grande partie du bois proviennent d'Autriche. «Nous n'avons malheureusement pas d'industrie de produits semi-finis avec les capacités nécessaires», ajoute Stephan Zaugg. Au total, 1100 m3 de lamellé-collé, 3400 m3 de panneaux de contreplaqué de planches et 30 m3 de hêtre ont été utilisés.

Le maître d'ouvrage Cotra Autotransport faisait jusqu'ici face à un problème insoluble: construire un parking à étages pour 2000 véhicules sur un terrain où se trouve une nappe phréatique, ce qui ne permet qu'une faible pollution du sol et exclut d'emblée l'utilisation habituelle du béton. Le bâtiment devait être léger - par exemple en bois.

Pas de système de gicleur anti-incendie

Mais quid en cas d'incendie? Alors que le danger d'incendie semble encore relativement contrôlable lors de la construction, le bois et les voitures - ainsi que l'essence - ne forment à première vue pas une bonne combinaison.

Le danger d'incendie ne constitue pas un problème, selon M. Zaugg. Le maître d'ouvrage et les concepteurs ont profité de l'assouplissement en 2015 des prescriptions suisses en matière d'incendie, jusqu'alors handicapantes pour les constructions en bois.

Le parking a par ailleurs été planifié dans les dimensions et la construction de manière à ce qu'il ne doive pas répondre à des prescriptions plus élevées concernant la protection incendie. La construction en bois se passe ainsi de coupe-feu, de gicleurs anti-incendie et de sas anti-incendie.

Unique au monde

Pour qu'aucun élément constructif ne soit exposé à la pluie et à la neige, les piliers soutenant la façade du bâtiment ont été fabriqués en acier zingué à chaud, ce qui a constitué quelques dépenses supplémentaires. Les rampes et escaliers d'accès sont également en acier. La surface du toit, aussi utilisé comme surface de parking, a été protégée par une couche d'asphalte.

Le bâtiment n'est certes pas encore complètement terminé, mais il est déjà utilisé. La réception du bâtiment doit avoir lieu fin mars. La Suisse aura ainsi officiellement son premier parking à étages en bois. «C'est aussi une première mondiale», affirme Stephan Zaugg. (ats/nxp)

Créé: 15.12.2017, 10h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.