Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 13:32

Suisse Le Parlement appelé à agir contre l'illettrisme

En Suisse, environ 800'000 adultes ont des difficultés de lecture. La Fédération suisse Lire et Ecrire réclame plus de moyens

Selon l'Office fédéral de la statistique, la Suisse compte près de 800'000 adultes n'ayant pas  la maîtrise de compétences clé comme la lecture et l'écriture

Selon l'Office fédéral de la statistique, la Suisse compte près de 800'000 adultes n'ayant pas la maîtrise de compétences clé comme la lecture et l'écriture Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lors de sa session d'automne, le Parlement débattra d'une nouvelle loi sur la formation continue, qui doit entrer en vigueur début 2017. Le message prévoit actuellement d'allouer un montant de 25,7 millions de francs pour favoriser l'accès aux compétences de base.

Or celui-ci paraît très insuffisant en regard des besoins, indique mardi la Fédération suisse Lire et Ecrire dans un communiqué. Elle réclame plus de moyens pour lutter contre ce problème.

Des compétences les plus faibles

Cette somme ne représente que 0,1% de l'enveloppe globale qui s'élève à 26 milliards de francs. A titre de comparaison, des augmentations de 395 millions de francs sont prévues dans le domaine des écoles polytechniques, des hautes écoles et de la formation professionnelle.

La Fédération soutient tous les investissements dans le domaine de la formation, rappelle-elle dans son communiqué. Mais elle souhaite qu'ils profitent en particulier aux personnes disposant des compétences les plus faibles. Les moyens actuellement prévus ne permettront pas de remplir les objectifs de la loi, dénonce-t-elle.

Des lacunes qui pénalisent

Environ 800'000 adultes en Suisse n'ont pas la maîtrise de compétences clés comme la lecture et l'écriture, rappelle l'organisation, citant une étude de l'Office fédéral de la statistique de 2006. Or ces lacunes les pénalisent gravement dans leur vie sociale.

A l'occasion de la journée mondiale de l'alphabétisation du 8 septembre 2016, la Fédération demande au Parlement de s'engager davantage en faveur de cette question. Les coûts induits par la problématique de l'illettrisme s'élèvent à un milliard de francs par an, souligne le communiqué. (ats/nxp)

Créé: 06.09.2016, 14h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.