Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:59

Vêtements Guy Parmelin «a besoin d’un relooking»

À l’occasion de la Patrouille des Glaciers, le style du conseiller fédéral a, une nouvelle fois, été remarqué. Deux expertes pointent ses maladresses, mais aussi sa volonté de bien faire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Veste rouge, chemise à carreaux et pantalon noir. Samedi dernier, la tenue portée par Guy Parmelin à l’occasion de la Patrouille des Glaciers n’est pas passée inaperçue. Ce n’était pas la première fois que l’élu UDC se faisait remarquer pour son style. En 2016, il avait détonné avec son bermuda lors de la traditionnelle course d’école du Conseil fédéral. «M. Parmelin a besoin en urgence d’une coach en relooking», réagissait notamment ce week-end une internaute sur Facebook.

Toujours prêt à rendre service, «Le Matin» s’est donc mis en quête de conseils vestimentaires pour le conseiller fédéral.

Du caractère

«On voit que c’est quelqu’un qui a beaucoup de caractère, qui n’a pas peur du regard des autres et qui essaie vraiment de bien faire, mais il ne sait pas trop comment s’y prendre», observe d’emblée Miri Kajari, conseillère en image à Lausanne. À ses yeux, Guy Parmelin pèche sur les détails. «Dans chaque tenue, il y a de jolis éléments mais ils sont très mal combinés. Cette veste rouge m’a fait rigoler, elle ne va pas du tout avec le pantalon et la chemise.» À ses yeux, l’élu doit également éviter la ceinture et les carreaux qui alourdissent sa silhouette. «Pour l’amincir, je le vois bien porter un jean plus slim et une chemise un peu élégante avec des lignes verticales», détaille-t-elle.

D’après elle, il est aujourd’hui indispensable que les hommes politiques aient recours aux conseils de spécialistes en image. «Là, il a clairement besoin d’un relooking. Il faut qu’il vienne me voir, je le fais avec grand plaisir, même gratuitement.» Une proposition poliment déclinée par le principal intéressé. «C’est très gentil, mais il a son style et il préfère s’en occuper lui-même», répond Renato Kalbermatten, porte-parole du Département de la défense. Il précise que Guy Parmelin porte sa veste rouge comme un symbole patriotique et prend les remarques sur le sujet avec humour.

«Il ose casser les codes»

Conseillère en image à Sion, Emmanuelle Chaussinand souligne elle aussi la symbolique contenue dans les différentes tenues de l’élu. «On n’est pas forcément habitué parce qu’il ose casser les codes traditionnels mais je trouve qu’il s’adapte parfaitement aux différents événements avec, par exemple, des edelweiss à la montagne», pointe-t-elle. Et pour l’experte, la démarche est maîtrisée. «C’est très rare de trouver une veste rouge comme celle-ci, il n’est pas tombé dessus par hasard, c’est volontaire.» Elle regrette tout de même la longueur du bermuda et les chaussettes noires dans des chaussures blanches lors de la course d’école du Conseil fédéral. «Idéalement, il aurait dû porter un pantalon mais, finalement, c’est rigolo, cela donne un côté accessible, cela montre qu’il est comme tout le monde.»

Créé: 24.04.2018, 07h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.