Jeudi 24 août 2017 | Dernière mise à jour 12:22

Suisse Les paysans se suicident de plus en plus

La bureaucratie constitue une menace pour les paysans. Rien que dans le canton de Vaud, huit agriculteurs se sont suicidés en 2016, soit deux fois plus que l'année précédente.

La charge financière et bureaucratique pèse sur le monde paysan.

La charge financière et bureaucratique pèse sur le monde paysan. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les paysans suisses sont submergés par la bureaucratie. Ils doivent en effet respecter près de 1300 règlements de la Confédération et les paiements directs ne suffisent plus à leur assurer un train de vie décent. Si les versements de la Confédération ont atteint 2,8 milliards de francs, les paysans ne gagnent en moyenne que 44'000 francs par an.

Comme l'a déclaré au Blick Markus Ritter, président de l'Union Suisse des Paysans (USP), de nombreux exploitants ont des problèmes financiers et prennent un autre travail, ce qui alourdit encore leur charge. Markus Ritter parle même d'un «cercle vicieux dont on peine à sortir.»

Hausse des suicides

Le journal rappelle que plus de 1300 exploitations ferment chaque année depuis 20 ans, avec parfois des conséquences dramatiques. Rien que dans le canton de Vaud, huit paysans se sont ôtés la vie en 2016, soit deux fois plus que l'année précédente. Le pasteur Pierre-André Schütz ne peut que le constater: le désespoir des paysans est sous-estimé.

La crise ne touche pas que la Suisse romande, précise Markus Ritter. «De nombreux agriculteurs sont au bord de l'asphyxie et nous constatons une hausse des suicides.» Les appels à l'aide sur la ligne d'urgence pour le monde paysans augmentent sans cesse. De 60 en 2009, ils ont bondi à 153 en 2015.

Face à la crise, les offres de soutien se multiplient. L'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) forme ses collaboratrices à mieux faire face aux appels désespérés et à les transmettre à des experts. La fédération grisonne des paysans a ouvert en janvier une hotline téléphonique.

Les paysans hésitent

Mais de nombreux exploitants rechignent encore à appeler à l'aide. «Les paysans sont habitués à s'entraider ou à demander conseil au sein de la famille. Ils téléphonent lorsque c'est déjà presque trop tard. C'est pourquoi il est important de s'y prendre tôt», explique Sonja Imoberdorf de la Haute école bernoise.

Elle essaie de voir si les fiduciaires agricoles peuvent empêcher le pire car elles connaissent les finances des exploitations et peuvent sonner l'alarme à temps. De nombreux paysans y ont recours mais ils les paient de leur propre poche. Autre signe de la complexité bureaucratique pour le monde paysan. (nxp)

Créé: 13.12.2016, 08h50


Sondage

Circuleriez-vous davantage en vélo si le réseau des pistes cyclables était amélioré?




Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.