Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

Elections fédérales Le PDC a du potentiel pour les fédérales, selon Christophe Darbellay

Le Valaisan s'est montré optimiste devant les délégués du PDC à Berne samedi. Et le président s'est fixé comme objectif de gagner deux points de pourcentage supplémentaires en 2015.

Le président du PDC, Christophe Darbellay, veut avant tout axer sa campagne sur la politique familiale pour gagner des voix.

Le président du PDC, Christophe Darbellay, veut avant tout axer sa campagne sur la politique familiale pour gagner des voix.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Christophe Darbellay, le président du PDC, voit un grand potentiel pour son parti aux prochaines élections fédérales dans un an. Pour gagner des voix, le parti doit avant tout axer sa campagne sur la politique familiale, a défendu le Valaisan devant les délégués du PDC à Berne samedi.

«Nous restons le numéro 1 pour les familles en Suisse», a déclaré le président dans son discours d'ouverture. Le PDC veut avant tout créer de bonnes conditions pour les familles et les personnes âgées. Le parti place aussi au centre de ses préoccupations les PME et les emplois qu'elles procurent.

Retour sur l'échec de la fusion

«Nous sommes le centre», a rappelé le conseiller national. Le PDC n'oublie pas non plus dans son programme la sécurité sociale ou la sécurité tout court. Abordant la question de l'immigration, le PDC veut éviter avant tout que les bilatérales n'en fassent les frais.

Toujours dans la perspective des élections fédérales de 2015, Le Valaisan est revenu sur l'échec du rapprochement avec le PBD. «Pendant un an, nous avons travaillé et noué des contacts avec cette formation: cela aurait été une occasion historique pour la Suisse de renforcer le centre».

Mais le projet a échoué: «Apparemment, le base du PBD a montré peu d'enthousiasme pendant la consultation», a regretté Christophe Darbellay.

Le 1parti veut gagner un siège au National

«Mais nous ne voulons pas bouder», a relevé le président qui veut aller de l'avant. Son parti doit maintenant gagner des voix au-delà de ses rangs. Dans cette optique, la conseillère fédérale Doris Leuthard, qui est très appréciée de la population suisse, est un des atouts du PDC.

Christophe Darbellay avait déjà annoncé qu'il entendait gagner deux points de pourcentage supplémentaires en 2015. Lors des dernières élections, la force électorale du PDC avait baissé de 14,5 à 12,3%. Les démocrates-chrétiens aimeraient au moins gagner un siège en passant de 29 à 30 sièges au Conseil national. (smk/ats/nxp)

Créé: 22.11.2014, 11h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.