Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 04:20

Enquête Perquisitions dans les locaux du marchand d'art genevois

Les bureaux de la société Natural Le Coultre d'Yves Bouvier ainsi que des entrepôts des Ports Francs ont fait l'objet de perquisitions mercredi.

Yves Bouvier utilise des entrepôts des Ports Francs afin de stocker des marchandises non dédouanées.

Yves Bouvier utilise des entrepôts des Ports Francs afin de stocker des marchandises non dédouanées. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Répondant à une demande d'entraide de la justice monégasque, le Ministère public genevois a perquisitionné mercredi les bureaux de la société Natural Le Coultre, à Genève. Le patron de l'entreprise de transports Yves Bouvier fait l'objet d'une enquête à Monaco, où il a été mis en examen pour «escroqueries» et «complicité de blanchiment».

Révélée par Le Temps et la Tribune de Genève, cette perquisition a été confirmée jeudi par le porte-parole de la justice genevoise Henri Della Casa. Le Parquet s'est notamment rendu aux Ports-Francs de Genève, des entrepôts qui permettent de stocker des marchandises non dédouanées et non fiscalisées, et dont Natural Le Coultre est un important locataire.

Enquête à Monaco

La justice monégasque enquête sur les pratiques d'Yves Bouvier sur le marché de l'art à la suite d'une plainte déposée contre l'entrepreneur par l'oligarque russe, patron de l'AS Monaco, Dmitri Rybolovlev. Celui-ci accuse l'homme d'affaires suisse d'avoir surfacturé des toiles de grands maîtres qu'il lui achetait.

Dans une interview accordée au Temps la semaine dernière, Yves Bouvier avait rejeté les accusations lancées contre lui, assumant avoir fait des plus-values sur la vente de tableaux à Dmitri Rybolovlev, tout en affirmant que ces pratiques étaient parfaitement légales. (ats/nxp)

Créé: 12.03.2015, 16h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.