Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 23:19

Vaud Le pervers filmait des femmes et mettait les vidéos en ligne

Un voyeur qui sévissait au Centre thermal d'Yverdon-les-Bains, a finalement été pris en flagrant délit, confirme la direction des bains.

Détente au Centre thermal d'Yverdon-les-Bains (VD)

Détente au Centre thermal d'Yverdon-les-Bains (VD) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un voyeur a été interpellé en flagrant délit en novembre dernier au Centre thermal d'Yverdon-les-Bains (VD). Pendant plusieurs mois, il a filmé des femmes fréquentant les thermes avec une caméra avant de poster ses vidéos sur internet.

Revenant sur un article publié mardi par «24 heures», la direction du Grand Hôtel et Centre Thermal d'Yverdon-les-Bains a confirmé dans un communiqué avoir été alertée à l'été 2018 de l'existence sur le web de vidéos à caractère voyeuriste au sein de ses bains. Sur ces dernières, une personne y filmait sous l'eau et avec l'aide d'une caméra les attributs physiques de femmes fréquentant les thermes.

Immédiatement, la direction a mis en place un dispositif de surveillance accrue et a entamé une collaboration étroite avec la police. Grâce à cette dernière, l'individu a été interpellé le 29 novembre 2018 au sein des thermes.

Lieux publics touchés

Même si elle regrette d'avoir été victime des agissements d'un individu mal intentionné, la direction salue le travail de ses équipes de garde-bains qui veillent quotidiennement à garantir la tranquillité et la sûreté des baigneurs. «Il s'agit d'un problème qui touche tous les lieux publics», note Alexandre Prior, chargé de communication du groupe Boas, dont dépendent les Bains d'Yverdon.

«Le profil du voyeur a été supprimé depuis longtemps, même si certaines vidéos courent toujours. Il s'avère très compliqué de les faire supprimer, surtout lorsqu'elles sont hébergées sur des sites étrangers», relève-t-il.

Selon «24 heures», le pervers a publié plus de 500 vidéos sur des sites à caractère pornographique, dont certaines tournées dans les vestiaires d'autres cadres. Il aurait piégé des dizaines et des dizaines de femmes. (ATS/Le Matin)

Créé: 13.08.2019, 11h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.