Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 01:35

Suisse Pétition déposée à Berne pour castrer les chats

Deux organisations de protection des animaux veulent des mesures pour lutter contre la prolifération des félins libres de leurs mouvements.

Entre 100'000 et 300'000 chats errants vivent en Suisse.

Entre 100'000 et 300'000 chats errants vivent en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chats qui peuvent se déplacer librement doivent être castrés. Deux organisations de protection des animaux ont remis mardi une pétition dans ce sens au Parlement. Elle est munie de plus de 115'000 paraphes.

Les signataires attendent du Parlement qu'il introduise dans l'ordonnance sur la protection des animaux l'obligation de castration des chats libres de leurs déplacements, expliquent Network for Animal Protection (NetAP) et Stiftung für das Tier im Recht (TIR) dans un communiqué. Ces organisations ont lancé la pétition au printemps 2016.

Il est nécessaire de réguler l'accroissement excessif de la population féline, car un regroupement trop important de chats dans une zone géographique restreinte entraîne des problèmes d'hygiène et la prolifération de maladies. Beaucoup d'animaux «meurent de manière atroce» par manque de soins ou de nourriture, soulignent les associations. Et de rappeler qu'entre 100'000 et 300'000 chats errants vivent en Suisse. (ats/nxp)

Créé: 12.06.2018, 13h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.