Vendredi 17 août 2018 | Dernière mise à jour 22:33

Politique Peut-on offrir des fleurs à une politicienne?

Vladimir Poutine a déclenché une polémique en offrant des fleurs à Angela Merkel. Un geste taxé de provocation sexiste. Chez les élues suisses, les avis sont partagés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le premier contact entre chefs d’État est toujours délicat entre ceux qu’il ne faut pas embrasser, ceux qui ne peuvent s’empêcher de secouer la main ou de toucher l’épaule de leur homologue et autres décalages culturels et protocolaires. Dernière polémique en date en Allemagne, où la rencontre Angela Merkel-Vladimir Poutine en terres russes a déclenché la colère du journal «Bild».

Accueillant vendredi dernier la chancelière allemande à Sotchi pour évoquer un projet de gazoduc sous-marin, le président russe l’attendait sur le perron, un bouquet de fleurs à la main. Un geste qui peut sembler anodin voire courtois mais pas selon le quotidien allemand. «Bild» y voit en effet un véritable affront sexiste: «Les responsables politiques mondiaux se serrent la main et ne s’offrent pas des fleurs (…). En se comportant de la sorte, Vladimir Poutine a voulu souligner que la chancelière était une femme.»

Une lecture de la scène qui divise les femmes politiques romandes. Pour Isabelle Chevalley, conseillère nationale (Vert’lib/VD), la polémique n’a pas lieu d’être: «Je ne suis absolument pas choquée qu’une cheffe d’État reçoive un bouquet de fleurs. Pour moi en offrir à une femme politique est une marque d’attention.» Un avis plutôt partagé par Ada Marra (PS/VD), qui explique que lorsqu’elle était secrétaire générale du PS Vaud, elle ne faisait aucune différence de genre dans les cadeaux pour les intervenants. «Ça n’est pas sexiste, tout comme offrir des fleurs à un homme politique. J’en ai reçu, ainsi que des bouteilles de vin, des paniers garnis ou des bons de livres, et j’en ai offert à des hommes.»

Pour Lisa Mazzone (Les Verts/GE) en revanche, le passé du président russe tendrait à accréditer la thèse de «Bild»: «Que M. Poutine soit de tendance sexiste n’est pas nouveau! Il avait notamment déclaré, sur France 3, en 2017: «Je ne suis pas une femme, je n’ai pas de mauvais jours!» ou à propos de Hillary Clinton: «Pour une femme, cependant, la faiblesse n’est pas tellement un défaut.» Il a une conception du monde profondément sexiste, pétrie de stéréotypes. Je trouve ce cadeau pathétique et déplacé et montrant fort bien sa conception des rôles hommes/femmes. Dans notre activité politique, ce qui est terrible, c’est quand on reçoit des fleurs et nos homologues masculins des bouteilles de vin! Oui, c’est sexiste. Certains ont compris que c’était inapproprié et nous offrent désormais vin et fleurs.»

Reste que la polémique a fait du bruit jusqu’au Kremlin, qui s’est fendu d’un communiqué pour justifier un acte «de galanterie et de politesse». (Le Matin)

Créé: 23.05.2018, 14h03

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.