Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:15

Médias «Je peux être remplacé en 90 secondes»

Le TJ alémanique a été arrêté suite à un malaise. Si ça lui arrivait, Darius Rochebin estime que le direct serait assuré.

Darius Rochebin est certain qu’en cas de malaise un de ses collègues rompus au direct pourrait le remplacer rapidement.

Darius Rochebin est certain qu’en cas de malaise un de ses collègues rompus au direct pourrait le remplacer rapidement. Image: Lionel Flusin /RTS

Malaise en direct: le téléjournal alémanique est interrompu

Dimanche soir, la présentatrice du «Tagesschau», Cornelia Boesch, ne semblait pas dans son assiette lorsqu’elle a pris l’antenne.

Le correspondant en Grèce se retrouve face au silence. Et pour cause: sur le plateau, Cornelia Boesch vient de faire un malaise.

Journaliste sportif, Sascha Ruefer s’empare du plateau. Il donne les infos sportives puis rend l’antenne. Le TJ n’a duré que 11 minutes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

 Du jamais-vu! Le «Tagesschau» de la SRF a été stoppé dimanche soir suite au malaise de la présentatrice Cornelia Boesch (voir ci-dessous). Elle n’a heureusement rien de grave. Mais que se passerait-il si notre Darius national tombait dans les pommes au beau milieu du «19:30»? La RTS a-t-elle pris des mesures pour assurer le direct? Une doublure est-elle prévue? Non, rien n’est organisé formellement. Pourtant Darius Rochebin se dit confiant.

Personne n’est à l’abri

«Franchement, ce qu’il s’est passé durant le «Tagesschau» est rarissime. Je n’ai pas le souvenir de quelque chose de comparable chez nous», note-t-il. «D’autant qu’à l’antenne on est concentré, il y a de l’adrénaline. J’imagine que si un journaliste flanche ce serait plutôt juste après un direct. Mais tout peut arriver, on n’est pas à l’abri.»

Concrètement que se passerait-il? «Nous nous sommes posé la question. Et on peut dire qu’il y a toujours à cette heure-là dans les parages plusieurs journalistes qui font ou ont fait de la présentation. Si j’avais un pépin, il y aurait forcément une petite interruption. Puis l’un d’entre eux reprendrait le flambeau et je pense que le direct serait assuré.»

Et le présentateur de citer des exemples de remplaçants possibles: Malika Nedir, Michel Cerutti, Xavier Colin. Qui pourraient reprendre au vol les textes écrits par Darius Rochebin et diffusés sur le prompteur.

1 minute 30, maquillage compris

Pour se montrer aussi confiant, Rochebin s’appuie sur un cas récent: la fusillade qui s’est déroulée dans le Parlement à Ottawa en octobre dernier. «Je me suis dit que ce serait bien d’avoir un commentaire en plateau de Xavier Colin. Je lui ai téléphoné durant le «19:30», pendant qu’un sujet était diffusé. Il n’était pas tout près mais dans son bureau, dans la tour. Pourtant il a réussi à être sur le plateau 1 minute 30 plus tard. Entre-temps, on avait installé un micro et il s’était même repoudré le nez! Ce n’est qu’un exemple. Mais il me laisse penser que je pourrais être remplacé en 90 secondes.»

Mais ne faut-il pas maintenant adopter des procédures strictes? «On ne va pas installer une sorte d’usine à gaz pour régler un cas rarissime», répond Bernard Rappaz, rédacteur en chef de l’actualité. «Et outre le remplacement par un autre présentateur, nous avons maintenant en cas de souci humain ou technique la possibilité de basculer sur notre chaîne RTS Info en continu le temps de régler le problème.» Bref, tous assurent qu’il n’y a pas de malaise.

Créé: 27.01.2015, 10h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.