Mardi 14 juillet 2020 | Dernière mise à jour 07:15

Suisse Plaques faussées: des victimes bombardées d'amendes

Trois Tessinoises sont sommées de payer des amendes alors qu'elles n'ont jamais mis les pieds dans les villes où les infractions ont été commises. Toutes ont été victimes de faussaires de plaques d'immatriculation.

Le TCS conseille de porter plainte contre inconnu en cas de clonage présumé de plaques.

Le TCS conseille de porter plainte contre inconnu en cas de clonage présumé de plaques. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Maria* n'en décolère pas. Depuis septembre 2017, elle ne cesse de recevoir par la poste des prunes toujours plus élevées de la part d'une entreprise gérant un parking dans la ville serbe de Stojana Novakovica. Elle lui reproche d'y avoir garé sa voiture le 9 mai 2017 sans payer.

Le hic: la retraitée tessinoise n'a jamais été dans cette ville. Elle a cependant eu un choc quand la société lui a fait parvenir quatre photos en guise de preuve, écrit mercredi «Blick». Les clichés montrent une VW de couleur vert foncé. «La voiture a ma plaque d'immatriculation, mais je ne roule pas en VW et ma voiture est bleu clair!»

«Je préfère encore aller en prison!»

Inquiète, elle a pris contact avec la police, qui lui a déconseillé de payer les amendes puisque sa plaque a visiblement été clonée. Mais l'entreprise du parking serbe est tenace. En décembre dernier, un bureau de recouvrement basé à Baar (ZG) a envoyé une lettre à Martina, lui réclament 143,48 fr. Le montant de la première amende se montait à 43 fr. Peu importe la suite, la Tessinoise assure qu'elle ne paiera pas un seul centime. «Je préfère encore aller en prison!»

Des recherches effectuées «La Regione» montrent que Maria n'est pas la seule à se retrouver dans cette situation. Une autre Tessinoise a également reçu une amende de parking. L'infraction aurait été commise en Serbie, plus précisément à Valjevo. Or tout comme Martina, la dame n'y a jamais mis les pieds.

Porter plainte contre inconnu

La plaque d'immatriculation de la conseillère communale Elisa Morena Ferrari a visiblement elle aussi été clonée. La quadragénaire explique: «J'ai reçu une amende en septembre 2016. On me reproche de m'être mal garée le 12 janvier de la même année à Rome. Mais ce jour-là je m'entraînais au Tessin pour un triathlon. Et je n'ai jamais été à Rome.»

Un coup d'oeil sur l'amende montre que la voiture incriminée est une Dodge. Or la politicienne roule en Subaru. Toutes ses tentatives pour expliquer sa situation au bureau de recouvrement italien sont restées vaines. Et comme elle refuse toujours de s'acquitter du moindre centime, le montant de l'amende ne cesse d'augmenter. L'entreprise italienne la menace désormais de saisir la justice.

Contacté, Yves Gerber, porte-parole du TCS, donne le conseil suivant: «Si une personne reçoit une demande de ce genre et qu’elle n’est pas concernée, nous lui conseillons de répondre par lettre recommandée, en y joignant des témoignages prouvant qu’elle ne se trouvait pas ce jour-là sur les lieux de l’infraction.» Et d'ajouter: «En cas de clonage présumé de plaques, il est important de porter plainte auprès de la police contre inconnu, afin de se protéger à l’avenir contre tout problème qui pourrait survenir avec la plaque clonée.»

*Prénom d'emprunt

Créé: 30.01.2019, 19h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.