Dimanche 19 mai 2019 | Dernière mise à jour 08:00

Insolite Une plume de luxe met un scientifique en rogne

Un physicien romand est en colère contre la marque Montblanc. Il dénonce une reproduction inexacte d’une formule d’Einstein sur un stylo à 3000.-.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La passion pour les sciences dures peut parfois mener à des combats inattendus. Un physicien travaillant à Neuchâtel peut en dire quelque-chose. En début d’année, cet habitant du Valais a acheté une plume vendue en édition limitée (3000 exemplaires) par la maison de haute écriture Montblanc, en hommage à Einstein. Sur cette dernière, une reproduction – à partir d’un scan – d’une formule du génie passé par l’École polytechnique fédérale de Zurich, et qui concerne la théorie de la relativité.

Une «erreur inacceptable», selon un physicien

Sauf qu’en étudiant minutieusement le calcul en question, notre physicien romand a constaté qu’elle ne correspondait tout simplement à rien. La faute à un symbole «prime» de trop sur la reproduction. Après avoir lui-même refait le calcul (!), le scientifique a contacté la boîte pour dénoncer une «erreur inacceptable sur un produit d’une telle qualité». Un étui en cuir et une bouteille d’encre proposés par Montblanc en guise de compensation, cet été, n’ont rien ôté à la colère du physicien. «Je ne suis pas scientifique moi-même, mais je sais que dans leur communauté, certains vivent cette affaire comme une insulte», explique sa femme.

Du côté de Montblanc, on explique n’avoir commis aucun faute. Le signe « prime» supplémentaire, qui apparaît sous la forme d’une apostrophe, est en réalité le bas d’une lettre «g», située plus haut sur le manuscrit, et capté par un pur hasard de scanner. «Nous avons vendu 3000 plumes semblables et n’avons eu aucune réclamation», explique une chargée de communication, qui précise que divers directeurs, au sein de l’entreprise, ont contacté le physicien mécontent, sans parvenir à l’apaiser.

«Ils auraient dû retirer le stylo de la vente, juge son épouse. Ce qui ressemble au signe prime est peut-être contenu dans le manuscrit d’Einstein, mais c’est une erreur de contrôle-qualité de l’avoir laissé». Et de conclure : «C'est un peu comme rendre hommage à Apollinaire en insérant dans un poème romantique «Hula up barbatruc» en vendant la pièce 3000 francs.

Au moins, en achetant des stylos à cinq francs au kiosque du coin, on est rarement surpris par la relecture d’un théorème d’Einstein ! (Le Matin)

Créé: 08.10.2013, 10h22

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters