Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 03:52

Berne Polémique: le Palais fédéral se met à la bière africaine

Présidente du groupe Suisse-Afrique, Isabelle Chevalley invite les parlementaires à une dégustation de bières africaines le 16 septembre. Ce qui n'est pas du goût de Martin Candinas.

Isabelle Chevalley (VL/VD), a la passion de l'Afrique, où elle se rend régulièrement. Elle en a ramené quelques canettes de bière qu'elle veut faire déguster à ses collègues parlementaires.

Isabelle Chevalley (VL/VD), a la passion de l'Afrique, où elle se rend régulièrement. Elle en a ramené quelques canettes de bière qu'elle veut faire déguster à ses collègues parlementaires.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Palais fédéral est plutôt habitué aux dégustations de fromage valaisan, de saucissons vaudois ou de viande séchée des Grisons. Lundi prochain, jour du jeûne fédéral, le Parlement ne va ni jeûner, ni chômer. En fin de journée, la conseillère nationale vaudoise Isabelle Chevalley (VL/VD) et le conseiller aux Etats Daniel Jositsch (PS/ZH), tous deux à la tête du groupe parlementaire Suisse-Afrique, ont décidé d'organiser une dégustation de bière africaine dans la Galerie des Alpes.

Est-ce écologique ?

Cette invitation a fait bondir le PDC Martin Candinas (PDC/GR), qui ironise dans un tweet: «Enfin, il y a des bières africaines dans le Palais fédéral! Les membres des Verts libéraux et du PS en font la promotion. Est-ce écologique? Prêchez de l'eau, buvez de la bière!»

Partout en Afrique, on trouve des marques de bières locales. Même dans les pays musulmans, où elle est sans alcool. Photo/DR

La bière crée le consensus

Isabelle Chevalley s'étonne de cette réaction: «Il y a quatre ans, nous avions déjà proposé avec des ambassadeurs à Berne des plats africains servis avec des vins suisses.... L'idée est de montrer qu'autour du monde nous partageons les mêmes produits. En Suisse allemande, les gens adorent la bière. En Afrique aussi, parce qu'il fait trop chaud pour tenir du vin... Mon idée est de faire se rencontrer des gens autour d'un produit consensuel.»

Martin Candinas mange-t-il des ananas?

Les parlementaires pourront déguster des crus du Kenya, Burkina, Rwanda, Maroc et Madagascar. Isabelle Chevalley explique qu'elle a ramené en partie elle-même des canettes de bières dans ses valises, d'autres connaissances en ont rapporté: «Notre bilan CO2 va survivre à cela. Il faut demander à Marin Candinas s'il ne mange jamais des bananes ou des ananas. Dans un avion, c'est à peu près le même poids qu'une bière...»

Assez de bière chez nous

Le conseiller national des Grisons admet volontiers qu'il mange des fruits exotiques: «Mais la question n'est pas là... les Verts libéraux et les socialistes sont les apôtres du climat et ils nous proposent des bières qui viennent d'Afrique, ce n'est pas crédible. Ce sont eux qui veulent nous donner mauvaise conscience pour le simple fait de prendre l'avion... Par ailleurs, la bière est une tradition de la Suisse et nous en avons assez chez nous.»

Quelques grammes de CO2

«Je le redis, se défend Isabelle Chevalley, c'est un prétexte pour se faire rencontrer des gens. Il y aura des invités des ambassades africaines et, avec la bière, nous mangerons des choses traditionnelles que l'on trouve en Suisse.» Peut-être de la viande des Grisons, dont il faudrait aussi calculer le bilan carbone... Bref, cette polémique pour quelques grammes de CO2 montre que les tensions climatiques font vite mousser les esprits dans cette campagne électorale.

Eric Felley

Créé: 12.09.2019, 10h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.