Jeudi 26 avril 2018 | Dernière mise à jour 17:00

Zurich La police a dénoncé 270 amateurs de sexe tarifé

Depuis l'introduction de nouvelles règles en 2012, la police municipale zurichoise pince environ cinq clients de prostituées en infraction par mois.

Dans le quartier de la Langstrasse, la  prostitution est interdite sur le domaine public. (Lundi 25 décembre 2017)

Dans le quartier de la Langstrasse, la prostitution est interdite sur le domaine public. (Lundi 25 décembre 2017) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police municipale de Zurich a dénoncé au moins 270 clients de prostituées depuis 2012. Elle tirait un premier bilan de l'introduction de ses nouvelles règles en matière de prostitution.

Interdite sur le domaine public

D'après celles-ci, la prostitution de rue à Zurich n'est autorisée que dans le quartier du Niederdorf, celui du Brunau et les «sexboxes» à Zurich-Altstetten. Et ce, à certaines heures seulement.

A part les prostituées, leurs clients peuvent être désormais inquiétés par la police s'ils bénéficient de prestations sexuelles tarifées en dehors de ces périmètres ou s'ils cherchent à en recevoir.

Ces cinq dernières années, la police a épinglé au moins 270 clients de prostituées, notamment dans le quartier de la Langstrasse, a indiqué à l'ats Michael Walker, porte-parole. Il confirmait une information parue dans la NZZ am Sonntag. Dans ce quartier, la prostitution est tolérée dans les bars de rencontres, mais continue d'être interdite sur le domaine public.

Douloureuse de 450 francs

Au début, les forces de l'ordre ont pincé environ trois clients par mois, puis cinq. Selon M. Walker, les chiffres tendent à augmenter depuis le début de l'année. On devrait dépasser les 270 dénonciations. Un client en infraction doit s'acquitter d'une amende de 450 francs.

Les nouvelles règles en matière de prostitution en ville de Zurich visent, d'une part, à protéger la population résidente des nuisances liées à cette activité et, d'autre part, les prostituées de l'exploitation et de la violence. Il s'agit notamment de réglementer les procédures d'autorisation pour la prostitution de rue et dans les salons. (ats/nxp)

Créé: 25.12.2017, 18h36


Sondage

Souffrez-vous du bruit dans votre lieu de résidence?





S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.