Lundi 22 avril 2019 | Dernière mise à jour 17:56

Genève La pollution lumineuse mobilise les députés

Le Grand Conseil genevois a adopté une motion vendredi visant à réduire l'éclairage nocturne.

La pollution lumineuse a des incidences sur la santé humaine, car elle perturbe le rythme biologique.

La pollution lumineuse a des incidences sur la santé humaine, car elle perturbe le rythme biologique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève veut lutter contre la pollution lumineuse qui a des conséquences négatives sur la santé et sur la biodiversité. Une motion adoptée à l'unanimité par le Grand Conseil encourage le canton à mener avec les communes des tests d'extinction dans certaines zones.

«La pollution lumineuse est bien trop souvent mise dans l'ombre», estime Delphine Klopfenstein Broggini, députée Verte. Cette pollution insidieuse est présente au quotidien, ajoute l'élue qui a défendu la semaine dernière cette motion devant le Grand Conseil.

Le texte émane de Christina Meissner, députée suppléante PDC, qui souhaite que cette problématique soit prise en compte en amont dans les projets d'aménagement. L'objectif n'est pas de supprimer la lumière en ville, mais de réfléchir en fonction de l'usage des différents territoires et de la période de la nuit, ajoute-t-elle.

La pollution lumineuse a des incidences sur la santé humaine, car elle perturbe le rythme biologique. La faune et la flore en subissent aussi les conséquences. La migration des vertébrés, les insectes et tous les colonisateurs sont touchés, et par ricochet l'homme également par le biais de son alimentation.

Signal politique

Cette motion est un signal politique fort pour soutenir le canton dans ses efforts, relève Mme Meissner. Le texte demande d'établir une vision cantonale sous forme de cartographie des couloirs de nuit, soit des zones de passage sans éclairage artificiel. Ce travail est en cours.

Il demande aussi de mettre sur pied avec les communes des tests d'extinction de l'éclairage nocturne dans certains sites jugés opportuns. De nombreuses villes françaises ont déjà franchi ce pas, relève Mme Meissner.

Pétition

A noter que la problématique de la pollution lumineuse a été mise en évidence au niveau fédéral lors du lancement mardi d'une pétition qui demande des mesures pour faire face à la disparition des insectes. Parmi les pétitionnaires figure Dark-Sky Switzerland, une association qui milite pour diminuer la pollution lumineuse. (ats/nxp)

Créé: 08.09.2018, 11h11

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.