Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:35

ÉLEVAGE Nouvelle porcherie dénoncée par Kate Amiguet

Après avoir terrassé l’éleveur vaudois Willy Annen, l’activiste en dénonce un autre, qui conteste toute maltraitance animale.

TV Mart

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Caméra au poing, l’activiste Kate Amiguet est entrée samedi dans une porcherie du Gros-de-Vaud. De l’espace, de la paille: rien n’indiquait un soupçon de maltraitance, sauf dans un box: deux cochons malades et un troisième blessé ont retenu son attention. Le service vétérinaire vaudois est intervenu à sa demande et les trois porcs ont été euthanasiés le même jour.

L’agriculteur dénoncé au Ministère public vaudois a-t-il négligé ses porcs affaiblis? «Moi qui aime les animaux , je réfute totalement ce reproche», réplique l’éleveur qui dispose de 520 places pour l’engraissement des porcs. Ce producteur ne conteste pas la véracité des images tournées hier, mais il s’explique: «La vidéo a été tournée dans un box qui sert d’infirmerie: ces bêtes étaient soignées».

«Je leur donnais une ultime chance de guérison avant de m’en séparer», reprend l’éleveur. De son côté, la fondatrice et animatrice de de la fondation Mart dit avoir vu «des animaux blessés, incapables de se tenir debout, en souffrance et en détresse, ainsi que des scènes de cannibalisme».

Lors d’un contrôle effectué le 26 septembre, les porcs isolés ont été recensés par le service vétérinaire vaudois, qui n’avait relevé aucun manquement.

Créé: 29.10.2017, 16h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.