Lundi 20 janvier 2020 | Dernière mise à jour 22:36

Marrant «Porrentruy» la cigogne s'arrête pour un pèlerinage!

Après avoir migré au Portugal, l'échassier qui n'en fait qu'à sa tête a passé un week-end du côté de Saint Jacques de Compostelle (E). Rejoindra-t-il la Suisse cette année?

L'Ajoie sert d'escale

Après avoir disparu d'Ajoie pendant plus d’un siècle, les cigognes y repassent en grand nombre et y refont leur nid. Un couple s'est établi à Porrentruy et un autre à Vendlincourt, sur l'église, où la pose d'une caméra est envisagée par la Fondation des marais de Damphreux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Porrentruy» ne fait rien comme autres. Née le 5 mai 2017 dans la ville qui lui a donné son nom, la cigogne a un penchant catholique naturel: le week-end dernier, alors qu'on la croyait repartie vers la Suisse, cette migrante établie au Portugal a fait comme les pèlerins, elle s'est arrêtée de Saint Jacques de Compostelle (E).

C'est à tire-d'aile que Porrentruy a effectué son pèlerinage, évocation d'une marche de la terre vers le ciel, sur les pas de saint Jacques, un apôtre dont le tombeau a été découvert à Compostelle.

Sans GPS

La voyant voler vers le nord, un observateur a partagé sa joie via WhatsApp: «La cigogne est en train de remonter vers son lieu de naissance, sans carte ni GPS». Las!

Poussée par ses hormones, Porrentruy se dirigeait bel et bien vers le nord en partant de Lisbonne, avec l'intention de nicher. Mais après une halte à Porto, elle a stoppé net sa migration.

Demi-tour

«Face à l'océan, elle a fait demi-tour au lieu de suivre la côte», relate le biologiste Michel Juillard. Normal: cet échassier n'aime pas survoler de grandes étendues d'eau. «Dommage: il aurait suffit qu'elle bifurque à l'Est», relève Michel Juillard.

À la Fondation des marais de Damphreux, ce passionné suit sa protégée géolocalisée en permanence grâce à un traceur. «Hier soir, elle était à Careira, le long de la rue principale, sur une cheminée», dit-il.

Sur Google

Sur une cheminée? Comment le sait-il, puisque personne n'a photographié la cigogne née en Ajoie après son envol en 2017? «Je reporte simplement sa position sur Google Street View», explique ce biologiste.

Que va-t-il se passer? «On voit bien qu'elle se cherche, mais elle dispose encore d'un mois pour rentrer en Suisse», indique Michel Juillard, en évoquant un rayon de 90 kilomètres autour du lieu de naissance de la cigogne.

Pèlerinage ornithologique

Dans le cas contraire, si «Porrentruy» choisit de rester dans le Sud, par exemple en Algarve, Michel Juillard fera lui-même la migration, sorte de pèlerinage ornithologique.

«Comme elle n'en fait qu'à sa tête, «Porrentruy» passionne les ornithologues de tout le pays. Elle fournit beaucoup d'informations aux scientifiques», glisse Michel Juillard. Le choix du Portugal, c'est une première pour une cigogne suisse.

La bonne nouvelle, dans les choix de «Porrentruy», c'est qu'elle ne s'est pas électrocutée dans une ligne à haute tension. Un sort subi à Saragosse par Camino, autre migrant à plumes bagué à Kaiseraugst (AG) avant de nicher en Ajoie.

Porrentruy a aussi évité un autre piège: manger n'importe quoi dans une décharge industrielle qu'elle a fréquentée à Huelva (E) avant de s'établir à Lisbonne. «Une chance, sachant que 65% des cigognes meurent la première année», soupire Michel Juillard.

Créé: 28.03.2019, 16h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.