Vendredi 28 février 2020 | Dernière mise à jour 09:42

Jura À Porrentruy, les poubelles qui débordent indignent une élue

Une parlementaire jurassienne s'énerve de voir des déchets basculer dans la rivière en dessous de chez elle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des déchets dans l'Allaine et dans son affluent, le Creugenat, c'est un spectacle qui, à Porrentruy (JU), désole la parlementaire Céline Bédat-Heusler (PS/Les Verts). Dans son viseur: les poubelles publiques qui bordent les rives et qui débordent parfois côté rivière.

Avant de partir en vacances, l'élue a exprimé son ras-le-bol au Conseil de Ville de Porrentruy. Son intervention a été rapportée par «Le Quotidien Jurassien»: «Est-il envisageable que les poubelles proches des rivières soient modifiées pour que les déchets ne finissent pas dans les cours d'eau par temps de vent?», a-t-elle demandé.

Modèle unique

La réponse est négative, en raison d'un modèle unique acquis pour toute la ville. Mais le conseiller municipal Philippe Eggertswyler partage sa préoccupation: «C'est un problème récurrent qui fatigue tout le monde», a-t-il répondu, en précisant que des déchets ménagers sont déversés dans les poubelles publiques par des citoyens réfractaires à la taxe au sac.

L'amende actuelle de 100 francs pourrait donc exploser: Philippe Eggertswyler a articulé le chiffre de 5 000 francs autorisé par le règlement communal. «Le Matin» l'a constaté cette semaine en pleine ville: l'Allaine est une belle rivière poissonneuse appréciée des canards et des hérons.

Au coeur des vacances, les poubelles publiques étaient vides, mardi. D'ailleurs, Céline Bédat-Heusler n'a pas critiqué le travail de la voirie, bien au contraire. Mais le lit de la rivière n'est pas propre pour autant.

Bouteille de bière

«On y jette des détritus sans passer par la case poubelle», soupire Corinne Rüfenacht, en sortant de l'eau une bouteille de bière vide. Avec sa compagne Siggi, cette voisine de Céline Bédat-Heusler nettoie régulièrement le lit de la rivière, tapissé d'algues en été.

L'initiative citoyenne des deux riveraines permet aux initiés de bénéficier d'une mini-plage, au confluent du Creugenat et d'une source qui surgit sous le poste de police.

Il n'y a pas de poisson dans le Creugenat, une rivière temporaire qui se tarit par temps sec. Mais sur ses berges, les promeneurs peuvent apercevoir des rats d'eau. Un rongeur qui n'apprécie pas non plus les déchets en plastique, en verre ou en alu.

Créé: 24.07.2019, 19h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.