Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 11:14

Conseil fédéral Keller-Sutter: qui pourrait encore lui barrer la route?

Karin Keller-Suter, 55 ans, a annoncé sa candidature pour l'élection du 5 décembre. On ne voit pas très bien qui pourrait l'empêcher de gagner, huit ans après sa défaite contre Johann Schneider-Ammann.

Karine Keller-Sutter est mariée avec Morten Keller, actuellement chef des services de santé de la Ville de Zurich. Ici lors d'une réception de la conseillère aux Etats dans son canton de Saint-Gall. Ils n'ont pas eu d'enfant.

Karine Keller-Sutter est mariée avec Morten Keller, actuellement chef des services de santé de la Ville de Zurich. Ici lors d'une réception de la conseillère aux Etats dans son canton de Saint-Gall. Ils n'ont pas eu d'enfant. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur son site Internet, sa première citation sonne comme le programme de son parti, le PLR: «Une économie florissante et un Etat sain sont les fondements pour un avenir sûr». La voilà aujourd'hui partante pour reprendre la place de Johann Schneider-Ammann, qui l'avait battue après quatre tours de scrutin en septembre 2010.

En se déclarant candidate, la conseillère aux Etats Karin Keller-Sutter (PLR/SG) est aujourd'hui la «Kronfavorit»comme on dit en Suisse alémanique pour succéder au Bernois le 5 décembre prochain. Cette favorite pour la couronne a un petit lien avec la Suisse romande, puisqu'elle a partagé son enfance entre sa commune de Wil (SG) et Neuchâtel. Sa carrière politique a toutefois débuté au législatif de Wil (SG), 24 000 habitants. Elle a été élue ensuite au Parlement, puis au Conseil d'Etat saint-gallois, où elle a siégé douze ans de 2000 à 2012 à la tête de Justice et Police. Sa fermeté lui a valu le surnom de «Blocher en jupon», largement immérité tant elle soigne son allure.

A fin 2011, elle a été élue directement à la chambre des Cantons, qu'elle préside cette année. Le site du Parlement indique qu'elle a un modeste diplôme d'interprète de conférence, mais elle a fait plus tard des études en pédagogie à Montréal et à Fribourg. Polyvalente, elle siège dans les commissions de la sécurité sociale et de la santé publique, de l'économie et des redevances et de politique extérieure.

Un concentré de suissitude bourgeoise

Sous bien des aspects, Karine Keller-Sutter, 55 ans, est un concentré de suissitude bourgeoise. En tant que représentante du parti de l'économie, elle a un pied dans les assurances en siégeant au conseil d'administration de la Bâloise. Elle en a un autre dans la finance et l'immobilier en tant que présidente de Pensimo à Zürich (société de fonds de placement créée par les frères Schmidheiny). Enfin pour le monde patronale, elle est préside l'association suisse du commerce de détail (Swiss Retail) et siège au comité directeur de l'Union patronale suisse.

Qui voudrait lui contester l'élection le 5 décembre prochain ? Le conseiller aux Etats appenzellois, Andrea Caroni (PLR), a déclaré forfait, tout comme la conseillère d'Etat zurichoise Carmen Walker Späh. Même du côté de la gauche, son élection paraît jouée. Le PLR pourrait se permettre de la présenter seule.

Créé: 09.10.2018, 15h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.